mis à jour le

Bouteflika réapparaît

Une apparition et des interrogations ! Le président Abdelaziz Bouteflika, toujours en convalescence, a reçu, hier, le chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), Ahmed Gaïd Salah. «Le général de corps d'armée Ahmed Gaïd-Salah lui a présenté un exposé exhaustif de la situation qui prévaut en Algérie et au niveau des frontières», rapporte l'agence officielle APS. Selon la même source, le chef de l'Etat a donné, à cette occasion, des orientations pour le renforcement des moyens et des efforts pour sécuriser les frontières du pays. Abdelaziz Bouteflika est montré également dans les différents journaux télévisés de l'ENTV, toujours assis dans un fauteuil. Vêtu d'une chemise bleu clair, il ne donne pas l'impression d'être rétabli. Les séquelles de l'accident vasculaire cérébral (AVC) dont il a été victime le 27 avril dernier sont toujours visibles. Le président Bouteflika, incapable de présider un Conseil des ministres, a été montré par la télévision à plusieurs reprises dans la même posture. Sa dernière apparition remonte à la l'impression d'être rétabli. Les séquelles de l'accident vasculaire cérébral (AVC) dont il a été victime le 27 avril dernier sont toujours visibles. Le président Bouteflika, incapable de présider un Conseil des ministres, a été montré par la télévision à plusieurs reprises dans la même posture. Sa dernière apparition remonte à la mi-août dernier quand il avait reçu, séparément, le Premier ministre Abdelmalek Sellal et le chef d'état-major de l'ANP. A l'époque, le message visait à prouver à l'opinion que l'état de santé de Bouteflika ne s'était pas intensément dégradé pour faire taire ainsi les rumeurs persistantes. Cette nouvelle apparition reste cependant énigmatique. La Présidence veut-elle adresser un autre message à l'opinion publique pour dire que le report, sine die, de la réunion du Conseil des ministres n'a aucun rapport avec une quelconque aggravation de la maladie du Président ? Le chef d'état-major Ahmed Gaïd-Salah est-il porteur d'un message de l'armée à Bouteflika pour lui rappeler que le pays est en panne à cause de sa maladie et qu'il devrait faciliter la transition vers un nouvel Exécutif dans la perspective de la présidentielle d'avril 2014 ? Toutes les interrogations sont, en tout cas, légitimes. Les membres de l'Exécutif se montrent, depuis quelque temps, dans de mauvaises postures. Ils s'accommodent toujours de la situation et leurs déclarations sur le fonctionnement des institutions deviennent aléatoires. Leurs agendas sont souvent remis en question. Preuve en est l'annulation de la loi de finances complémentaire (LFC 2013) qui a été pourtant préparée durant la période estivale. De plus, l'entêtement des tenants du pouvoir à maintenir en poste le président Bouteflika a plombé la scène politique nationale. Les partis et les leaders politiques qui souhaitent s'engager dans la prochaine course vers le palais d'El Mouradia sont dans l'expectative. Il n'arrivent pas à comprendre les intentions du pouvoir qui les a habitués, durant des années, à fermer le jeu électoral et à ne permettre que l'élection du «candidat du consensus».      

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

Bouteflika

Politique

L'Algérie, un pays qui se transforme en fossile

L'Algérie, un pays qui se transforme en fossile

AFP

Algérie: première sortie publique en un an du président Bouteflika

Algérie: première sortie publique en un an du président Bouteflika

AFP

Algérie: le chef de cabinet de Bouteflika élu

Algérie: le chef de cabinet de Bouteflika élu