mis à jour le

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, rassure les cadres algériens, en particulier les banquiers. Intervenant lors d'une rencontre avec les représentants de «la société civile» de Naâma, organisée hier à l'issue de sa visite de travail dans cette wilaya, il affirme que les cadres ne doivent pas avoir peur : «L'Etat algérien protège ses cadres. Celui qui respecte la loi n'a rien à se reprocher. Ils doivent prendre des initiatives pour participer à la relance de l'économie algérienne.» Selon lui, «la culture de la lettre anonyme ne peut pas durer». «Nous avons confiance en toute la composante des cadres algériens. Mais il est clair que celui qui fait une erreur est appelé à payer. Il n'y pas d'ikramia (terme arabe qui veut pot-de-vin légal dans les pays du Golfe)», ajoute-t-il. Durant cette rencontre avec les représentants de la wilaya de Naâma, plusieurs problématiques ont été abordées, dont celle relative au chômage des jeunes et à l'emploi. «Malgré vos instructions, dont la circulaire qui donne la priorité à l'emploi dans le Sud aux enfants de la région, il s'avère que l'administration et les entreprises refusent de recruter», déplore le président de l'APW de Naâma, qui a ajouté qu'«il est impératif de soutenir l'agro-pastoralisme et les éleveurs de la région». Selon certains habitants, il faut dans ce cas un changement de mentalité. «La région ne manque pas d'eau. Mais les gens, ici, ne connaissent pour la plupart que l'élevage qui se fait toujours de manière traditionnelle. Il existe des gens de la région qui possèdent des milliards, mais n'ont pas encore l'esprit d'entrepreneuriat», affirme-t-il. Un intervenant souhaite le classement de la wilaya de Naâma dans le Grand-Sud, pour qu'elle puisse bénéficier de différents programmes de développement. Le développement de l'agriculture et l'élevage sont des points sur lesquels insiste le Premier ministre. «En l'espace de 6 mois, durant l'année 2013, l'Algérie a importé pour 30 millions d'euros de viandes», a-t-il avancé. Sur un autre point, des habitants estiment que le chômage et la crise du logement restent des maux endémiques. «Si vous avez des connaissances dans l'administration, vous pouvez avoir un appartement. Des femmes célibataires en ont eu et vous devinez de quelle manière», nous affirme le jeune Abdelkader, la trentaine. Durant sa tournée dans la wilaya, le Premier ministre a visité plusieurs sites, dont celui de la station d'épuration de Mécheria. Dans la même ville, la délégation officielle a visité le Centre de maintenance et d'intervention (CMI), réalisé dans le cadre du projet de la nouvelle voie ferrée Mécheria-Béchar. En outre, M. Sellal s'est rendu dans une cité de 8000 Logements déjà réceptionnés. Sur place, il a donné instruction aux autorités locales de finaliser l'opération de distribution de ces logements aux bénéficiaires. Lors de la visite d'une aire protégée, gérée par la Conservation des forêts, l'avancée du désert a été constatée de visu. Le responsable de la DGF demande plus de moyens pour lutter efficacement contre la désertification. Le Premier ministre a également inspecté d'autres chantiers dont vont bénéficier les secteurs de l'enseignement supérieur et de l'éducation nationale.  

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

Algériens

AFP

Attaque

Attaque

AFP

Une panne géante d'internet replonge les Algériens dans "la préhistoire"

Une panne géante d'internet replonge les Algériens dans "la préhistoire"

Mode de vie

Les centre commerciaux: un lieu où les jeunes algériens «flirtent» et enlèvent le voile

Les centre commerciaux: un lieu où les jeunes algériens «flirtent» et enlèvent le voile