mis à jour le

RDC: report de la rentrée scolaire

La rentrée scolaire a été retardée d'une semaine à Goma, à la suite des récents combats ayant opposé l'armée et la Mission de l'ONU aux rebelles, dans l'Est de la République démocratique du Congo (RDC), a-t-on appris auprès du gouverneur du Nord-Kivu.

La rentrée était prévue ce lundi sur l'ensemble du territoire congolais, "mais on a décidé de reporter la rentrée à Goma (...) d'une semaine", a déclaré à l'AFP le gouverneur de la province riche et instable du Nord-Kivu, Julien Paluku, joint par téléphone depuis Kinshasa.

Sise à la frontière avec le Rwanda, Goma est la capitale du Nord-Kivu.

Selon M. Paluku, le report de la rentrée concerne également le territoire de Nyiragongo, qui jouxte Goma et où se sont déroulés la majeure partie des combats - qui ont repris par intermittence depuis le 14 juillet et fait plusieurs milliers de déplacés, dont de nombreux enfants.

Depuis le 23 août, l'armée et la Mission de l'ONU pour la stabilisation de la RDC (Monusco) ont lancé une série d'attaques sur les positions du M23, qui s'est retiré jusqu'à Kibumba, à une trentaine de kilomètres de Goma. Cette offensive avait été déclenchée au lendemain de chutes d'obus meurtrières sur Goma.

Les attaques visant Goma ont détruit "trois salles de classes d'une école du quartier Virunga", selon un rapport du Bureau de l'ONU pour la coordination des affaires humanitaires (Ocha) daté du 23 août. Quant aux établissements intacts, ils servent parfois de refuge aux déplacés de guerre.

Le report de la rentrée doit aider à "trouver une solution pour ces déplacés", a expliqué Julien Paluku. D'après lui, les options seraient un retour dans leur localité d'origine, si la sécurité le permet, ou un transfert au camp de Mugunga - en périphérie de Goma.

Le M23 est actif depuis mai 2012 au Nord-Kivu. Ses hommes réclament la pleine application de l'accord de 2009 qui a régi leur intégration dans l'armée, alors qu'ils opéraient dans une autre rébellion. Un dialogue de sortie de crise entre Kinshasa et le M23 s'est ouvert à Kampala mais est désormais au point mort.

 

AFP

Ses derniers articles: Centrafrique: "Une crise oubliée" pour Antonio Guterres  Togo: quatre morts dans des heurts entre manifestants et forces de l'ordre  Foot: Rabah Madjer nouveau sélectionneur de l'Algérie 

report

AFP

Kenya: pas de crise constitutionnelle en cas de report des élections (procureur général)

Kenya: pas de crise constitutionnelle en cas de report des élections (procureur général)

AFP

Tunisie: le report des municipales, "un pas en arrière" selon des ONG

Tunisie: le report des municipales, "un pas en arrière" selon des ONG

AFP

CAN-2019: report d'une mission d'inspection des infrastructures au Cameroun

CAN-2019: report d'une mission d'inspection des infrastructures au Cameroun

rentrée

AFP

Cameroun: pas de rentrée universitaire dans les régions anglophones

Cameroun: pas de rentrée universitaire dans les régions anglophones

AFP

Grace Mugabe, soupçonnée d'agression en Afrique du Sud, est rentrée au Zimbabwe

Grace Mugabe, soupçonnée d'agression en Afrique du Sud, est rentrée au Zimbabwe

AFP

Swaziland: rentrée scolaire exclusivement  chrétienne

Swaziland: rentrée scolaire exclusivement chrétienne

Goma

AFP

RDC: mobilisation anti-Kabila, heurts

RDC: mobilisation anti-Kabila, heurts

AFP

RDC: exercice d'évacuation en cas d'éruption volcanique

RDC: exercice d'évacuation en cas d'éruption volcanique

AFP

RDC: une fillette tuée et 31 Casques bleus blessés

RDC: une fillette tuée et 31 Casques bleus blessés