mis à jour le

Abdelwahab Mâatar vous IMPORTE les moutons pour l’Aïd !?

Par Ahmed Gacem
« Aïd ! De quelle façon nous reviens-tu, ô Aïd ? » Question éternelle depuis que le grand poète Moutanabbi se l'est posée. Pour nous aujourd'hui, dans cette Tunisie de transition, c'est peut-être la même fièvre maladive qui paralysera nos c½urs devant la joie de l'aïd : fièvre de l'âme plus que du corps ! Qui sait ? Peut-être même des deux ? Surtout si les moutons qu'on nous importera seront aussi indigestes que ceux de l'année dernière.

J'ai encore en mémoire ce titre choisi par un site français : « Les moutons roumains sèment le trouble en Tunisie » ! Déjà que le trouble ne manque pas, avant l'aïd, alors si la fête devait nous troubler davantage ! C'est à croire que nous finirons tous par voir trouble, sans abuser de boissons prohibées. Peut-être que le Haram est devenu partout, jusque dans nos dogmes les plus liés aux commémorations les plus Halal ?

Abdewahab Mâatar , ministre du commerce , a annoncé lundi 2 septembre 2013, qu’il importera des moutons pour maîtriser les prix en garantissant l’approvisionnement du marché. Evidemment, cela se fera par sociétés interposée et cela risque de poser autant de problèmes qu'il en a posé l'année dernière : rejet massif de ces moutons romains, dénigrement et même suspicion quant à l'opération, mais, semble-t-il aussi, des pertes substantielles, sans doute plus pour l'Etat que pour les sociétés importatrices, notamment si celles-ci étaient, comme l'entendait la rumeur, de connivence qatarie.

Avec ce ministère qui a mal à sa « Tête », on est en droit de supposer sa maladie contagieuse et d'attendre peut-être plus de dommages que l'année dernière.

Je me rappelle alors ce fameux coup du Maroc qui, un jour a décidé de déléguer au Roi l'observation de la tradition du sacrifice, pour la population entière. En effet, ce sacrifice serait juste une tradition ( Sunna ) et n'aurait qu'une valeur symbolique, d'ailleurs commune à toutes les religions.

Ce serait vraiment aussi raisonnable que patriotique dans un pays où tous les indicateurs sont au rouge. Pour le moindre mal, pourquoi ne pas se contenter de la production nationale pour un tel acte de luxe ?

Ici, j'ai envie de donner raison au ministère de l'Agriculture contre le ministère du Commerce. C'est dire qu'un islamiste Nahdhaoui est souvent plus rationnel qu’un CPR, car le premier ne perd pas ses repères et le second est un autre modèle, en négatif, des béni-oui-oui !

Par Ahmed Gacem le mercredi 4 septembre 2013

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

Moutons

AFP

Nigeria: les ventes de moutons de l'Aïd s'effondrent

Nigeria: les ventes de moutons de l'Aïd s'effondrent

AFP

Pour être Miss Ouganda, il faut traire les vaches et garder les moutons

Pour être Miss Ouganda, il faut traire les vaches et garder les moutons

Actualités

Sommet Afrique-Etats-Unis: les moutons noirs de Washington

Sommet Afrique-Etats-Unis: les moutons noirs de Washington