mis à jour le

Cleveland : le tortionnaire Ariel Castro s'est pendu dans sa cellule

Ariel Castro, 53 ans, l'homme qui avait séquestré et violé trois jeunes femmes pendant dix ans dans sa maison de Cleveland (Ohio), s'est suicidé en prison, rapportent mercredi matin les médias américains.

Il a été retrouvé pendu dans sa cellule mardi soir, selon le service pénitientaire de l'Ohio cité par la chaîne KTLA de Los Angeles.

Selon Joe Ellen Smith, la porte-parole des services pénitentiaires de l'Ohio Department of Corrections, le corps a été découvert autour de 21h20 mardi. Le personnel médical de la prison a tenté de sauver mais Ariel Castro a été déclaré mort à l'Ohio State University Medical Center Wexner à 22 h 50. «Il était emprisonné sous haute surveillance, ce qui veut dire qu'il était seul dans sa cellule et que des rondes avaient lieu toutes les trente minutes», précisent les services pénitentiaires. Il avait été isolé des autres détenus pour sa propre protection, selon le Huffington Post. La police de l'Ohio et le Department of Corrections ont ouvert une enquête pour déterminer les circonstances du drame.

Un accord avec l'accusation pour éviter la peine capitale

Ariel Castro devait passer le reste de sa vie en prison, après sa condamnation le 1er août dernier. Surnommé le «tortionnaire de Cleveland», cet ancien chauffeur de bus quinquagénaire, d'origine portoricaine, avait été arrêté début mai après qu'une de ses trois victimes fut parvenue à s'enfuir de la maison de Cleveland où il les retenait enfermées. Au cours de son audition, le monde a pu découvrir cette effroyable histoire de séquestration.

Dans cette affaire sordide, le procureur américain Timothy McGinty avait toujours affirmé qu'il envisageait de requérir la peine de mort contre le suspect pour les violences subies par les jeunes femmes qui, selon lui, «dépassent l'entendement». Ariel Castro avait passé un accord avec l'accusation pour éviter un procès et la peine capitale. L'ancien chauffeur de bus scolaire avait plaidé coupable de 937 chefs d'enlèvements, viols et meurtre aggravé pour avoir mis fin à la grossesse d'une de ses victimes en la rouant de coups. Le procès n'aura finalement pas lieu et ses victimes n'auront pas à témoigner. Le juge Michel Russo avait promis qu'il ne sortirait jamais de prison, lui infligeant la réclusion criminelle à perpétuité, assortie d'une peine de prison de 1.000 ans.

Battues et violées pendant près de 10 ans

Michelle Knight, 32 ans, Amanda Berry, 27 ans, et Gina DeJesus, 23 ans, avaient été enlevées entre 2002 et 2004, alors qu'elles avaient respectivement 20, 16 et 14 ans. Durant leur séquestration, elles ont été battues et violées à de très nombreuses reprises. Amanda Berry a également eu une petite fille, Jocelyn, âgée de six ans au moment de leur libération. Des analyses ADN ont confirmé que Castro était bien le père de l'enfant.

Outre la séquestration et les viols répétés, Ariel Castro avait forcé l'une des captives, Michelle Knight - celle qui a passé le plus grand nombre d'années sous sa coupe, soit près de 11 ans - à interrompre plusieurs grossesses. La jeune femme a raconté aux policiers qu'elle était tombée enceinte «au moins cinq fois» selon CBS. A chaque fois, Ariel Castro l'affamait et lui donnait des coups dans le ventre jusqu'à ce qu'elle fasse une fausse couche, selon un rapport de police cité par plusieurs médias.

VIDEO. L'appel d'Amanda Berry à la police une fois libérée

Amanda Berry 911 CALL audio Help, I ve Been... par ConspiracyTheorie


Le Parisien

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye