mis à jour le

Commune urbaine de Sikasso : La mairie plongée dans l’obscurité depuis plus de 3 mois !

Du jamais vu ! Voilà le leitmotiv de la plupart des habitants  de la commune urbaine de Sikasso. Et pour cause, l'EDM.SA a enlevé son compteur d'électricité de la mairie et celui du domicile du maire à cause de multiples factures impayées estimées à des dizaines de millions de nos francs.

 

 

Le spectacle est désolant à la mairie de la commune urbaine de Sikasso. En effet, les travailleurs sont désormais obligés d'apporter leurs ordinateurs portables pour ne pas rester oisifs durant la journée.

Tangara est vraiment têtu !

 

 

En fait, quand l'EDM-SA a envoyé un agent pour couper l'électricité de la mairie pour cumul de factures impayées, le maire a demandé aux policiers du 1er  arrondissement de l'arrêter malgré que le jeune homme soit muni de son badge et de l'autorisation de coupure. Informé, le directeur de la représentation régionale de l'EDM a piqué une colère noire. De ce fait, il enverra à toute une équipe d'aller enlever les compteurs d'électricité de la mairie et du domicile du maire. Car, ce que beaucoup ignorent, c'est que c'est la mairie qui paie les factures  l'électricité et d'eau du domicile du maire Mamadou Tangara depuis son élection en 2009. Or, bien avant, ce n'était jamais le cas. Selon des sources proches de la mairie, il s'agit de plusieurs dizaines de millions de Francs CFA. Les travailleurs sont indignés et ne savent plus à quel saint se vouer. Quant aux usagers, ils devront prendre leur mal en patience.

 

 

Rappelons qu'en 2009, le maire Mamadou Tangara a été soutenu par l'Adema pour récupérer son fauteuil perdu en 2004 au profit de Mama Sylla. Son slogan de campagne favori était que le maire Mama Sylla a laissé la ville se dégrader. Il citait à cet effet, l'état de détérioration des routes, l'absence des feux de signalisation, l'insalubrité des quartiers entre autres. Mais aujourd'hui, c'est vraiment lamentable. Car les routes sont dans un état de dégradation avancé, les tricolores, n'en parlons pas ! Le maire se dit fatigué de la mairie, car ne gagnant plus comme avant. Il veut se rabattre désormais sur les élections législatives afin de se mettre à l'abri des querelles politiciennes qui profilent à l'horizon. Or, il est attendu de pied ferme par les populations sikassoises. Chaque  jour qui passe, ce sont plusieurs personnes qui le harcellent dans son bureau pour qu'il leur rembourse leurs sous. Car le maire et ses complices ont vendu des terrains à plusieurs personnes à la fois. Donc, ils doivent assumer leur responsabilité.

 

 

Dado Camara 

 

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé