mis à jour le

Inondations

 Les fortes pluies qui se sont abattues sur la capitale le mercredi dernier pendant la journée ont fait d'énormes dégâts matériels, une soixantaine de morts à travers tout Bamako et des milliers de sans abris, selon les services des sapeurs pompiers lesquels affirment que ce bilan est loin d'être exhaustif. Jusque tard dans la nuit, ceux-ci étaient toujours à la tâche pour secourir ceux qui pouvaient encore l'être. Il se trouve qu'ils n'avaient pas les moyens idoines.

 

Le hic, c'est qu'ils étaient débordés et leurs moyens limités. Ceux-ci manquaient de matériels nécessaires pour faire face au drame. Ce qui a provoqué la colère des Bamakois lesquels accusent l'Etat de ne pas mettre la Protection civile dans les meilleures conditions qui puissent leur permettre de sauver les populations. On déplore aussi le manque total ou la défectuosité des systèmes de drainage des eaux pluviales. Ce qui pose la problématique du schéma directeur d'urbanisation au niveau de Bamako.

 

 

C'est une soixantaine de corps qui ont pu être retrouvés sous les eaux, en tout cas selon le bilan donné par la Protection civile. Mais beaucoup de témoins indiquent que plusieurs corps ont été emportés par les eaux envahissantes dans certains endroits de Bamako.

 

 

Rien que pour le quartier de Banconi en Commune I, on dénombrait plus d'une vingtaine de morts, 24 précisément, plusieurs maisons emportées, de même que des véhicules endommagés, si ils ne sont pas emportés.

 

 

Le constat était aussi triste du côté de Lafiabougou-Bougouda en Commune IV où il y a eu 2 morts et plusieurs maisons emportées. Des maisons qui se trouvaient généralement dans le lit du marigot. Même scénario à Taliko.

Beaucoup d'autres quartiers de la capitale comme Niamakoro en Commune VI, Sabalibougou en Commune V, ont connu la désolation.

 

 

Dans d'autres pays, les autorités auraient décrété une journée de deuil national, mais au Mali on n'en pense même pas. Et pire encore, le lundi passé en CI, un maire se nommant M. Bathily n'a pas hésité à chasser les sans abris de la commune qui étaient venus s'enquérir des nouvelles par rapport à l'appui du gouvernement à leurs intentions. Ah pauvre Mali.

Yattara Ibrahim

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

inondations

AFP

Inondations au Tchad: une aide d'urgence nécessaire pour 11.500 déplacés

Inondations au Tchad: une aide d'urgence nécessaire pour 11.500 déplacés

AFP

Sénégal: le gouvernement critiqué après des inondations dévastatrices

Sénégal: le gouvernement critiqué après des inondations dévastatrices

AFP

Soudan: le bilan des inondations s'aggrave: 89 morts

Soudan: le bilan des inondations s'aggrave: 89 morts

Bamako

AFP

Procès des attentats de Bamako en 2015: une "vengeance" après Charlie Hebdo

Procès des attentats de Bamako en 2015: une "vengeance" après Charlie Hebdo

AFP

Procès des attentats de Bamako en 2015: une "vengeance" après Charlie Hebdo

Procès des attentats de Bamako en 2015: une "vengeance" après Charlie Hebdo

AFP

Bamako après le putsch ressemble comme deux gouttes d'eau

Bamako après le putsch ressemble comme deux gouttes d'eau