mis à jour le

PROCES MALICK KONTE - Le maire de Pikine-Est risque 2 ans de prison ferme

Le maire de Pikine-Est, Malick Konté et M'baye Seck son présumé complice, ont fait face hier lundi au juge des flagrants délits. Les deux prévenus risquent respectivement deux ans de prison ferme et deux ans dont un ferme. Il leur est reproché l'association de malfaiteurs et d'escroquerie; des charges liées à une vente de terrains qu'ils avaient concédés à des commerçants. Le montant des transactions est estimé à 75 millions Fcfa. Le délibéré est attendu le 6 septembre prochain.


Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

procès

AFP

Meurtre d'experts de l'ONU en RDC: un accusé reconnu par un témoin lors du procès

Meurtre d'experts de l'ONU en RDC: un accusé reconnu par un témoin lors du procès

AFP

RDC: suspension du procès en appel de l'opposant Katumbi

RDC: suspension du procès en appel de l'opposant Katumbi

AFP

Maroc: entre deux ans de prison et perpétuité dans le procès de Gdeim Izik

Maroc: entre deux ans de prison et perpétuité dans le procès de Gdeim Izik

maire

AFP

Niger: révocation du maire de Niamey

Niger: révocation du maire de Niamey

AFP

Législatives au Sénégal: la Cour suprême refuse la liberté provisoire au maire de Dakar

Législatives au Sénégal: la Cour suprême refuse la liberté provisoire au maire de Dakar

AFP

Sénégal: des milliers de manifestants pour la libération du maire de Dakar

Sénégal: des milliers de manifestants pour la libération du maire de Dakar

prison

AFP

Affaire Sankara: le général burkinabè Diendéré obtient une liberté provisoire mais reste en prison

Affaire Sankara: le général burkinabè Diendéré obtient une liberté provisoire mais reste en prison

AFP

Maroc: peines allant de 2 ans de prison

Maroc: peines allant de 2 ans de prison

AFP

Côte d'Ivoire: 4 ans de prison pour un ex-ministre pro-Gbagbo

Côte d'Ivoire: 4 ans de prison pour un ex-ministre pro-Gbagbo