mis à jour le

NOUVEL ATTELAGE GOUVERNEMENTAL

Alors qu'elle revendiquait quelque 27 % de l'attelage gouvernemental, en vertu de son soutien du 1er tour à Macky Sall, la coalition « Macky 2012 » qui a porté la candidature de l'actuel chef de l'Etat, au 1er tour de la présidentielle de 2012, se retrouve en quelque sorte zappée dans le nouvel attelage gouvernemental.

Aucun des compagnons d'Ibrahima Sall, ancien ministre de l'Education et coordonnateur de la coalition en question, voire de Jean Paul Dias, ministre conseiller de Macky Sall et leader du Bloc centriste Gaïndé (Bcg), ne se retrouve ainsi dans l'équipe dirigée par Mimi Touré. La présumée réconciliation opérée entre le chef de l'Etat et président de l'Apr avec la coalition « Macky 2012 », le vendredi 23 août, n'y aura rien fait.

A ladite date, Macky Sall avait en effet reçu en audience une délégation de la conférence des leaders de la coalition dirigée par l'ancien ministre de l'Education Ibrahima Sall. Histoire de taire les divergences, après une sorte de guerre larvée entre l'homme fort du Sénégal et ses alliés du 1er tour de la présidentielle, et de redéfinir les bases du partenariat en question. Apparemment, malgré le rabibochage, Macky n'a pas accédé à la requête de la coalition « Macky 2012 » de se voire représenter en poutre d'édifice au sein du nouveau gouvernement.

Pour rappel, mécontents de n'être plus dans le second gouvernement d'Abdoul Mbaye, après le limogeage de leur coordonnateur Ibrahima Sall du ministère de l'Education, les membres de Macky 2012 avait fait des sorties au vitriol contre le gouvernement et la coalition Bennoo Bokk Yaakaar dont les leaders étaient priés de taire leurs ambitions électoralistes individuelles pour 10 ans, au profit de Macky Sall.

En réplique à ces sorties jugées discourtoises envers ses alliés de la mouvance présidentielle, Macky avait intimé l'ordre à sa coalition du 1er tour de mettre de... l'ordre dans ses rangs, sous peine de mesures disciplinaires. « Macky 2012 » avait fait fi de la sommation, en confirmant ses positions. Une rencontre expresse avait été alors organisée au palais de la République pour consacrer la... « convergence de vue des deux parties sur les questions essentielles d'intérêt national ». Cela n'a toutefois poussé Macky Sall à satisfaire ses alliés du 1er tour qui revendiquaient 27% de l'attelage gouvernemental.

Sud quotidien

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye