mis à jour le

LE MONUMENT DE L’INDEPENDANCE SE FAIT BEAU

Une nouvelle page s'ouvre aujourd'hui pour notre pays avec l'investiture officielle de Ibrahim Boubacar Keita « IBK » élu président de la République avec 77,64% des suffrages exprimés lors du second tour de l'élection présidentielle du 9 août dernier. La solennité de l'événement prévoit une série de gestes parmi lesquels le dépôt d'une gerbe au Monument de l'indépendance. Pour l'occasion, le monument dressé à la mémoire des héros de la lutte pour l'indépendance a fait peau neuve. Hier au passage de notre équipe de reportage, l'on s'activait à y mettre la dernière touche.

Le drapeau national flotte dans l'air matinal au surplomb des ouvriers chargés de nettoyer les lieux. L'équipe de Mme Traoré Assan Samaké, représentante de la société « La Potière », responsable de l'entretien du Monument de l'indépendance met les bouchées doubles. « C'est nous qui sommes chargés de l'entretien du monument. Nous faisons ce travail en collaboration avec la mairie du District. Nous sommes chargés surtout du nettoyage, mais aussi de l'entretien des fleurs. Certes, ce travail est quotidien, mais j'avoue que celui d'aujourd'hui (hier, ndlr) revêt une attention particulière. Car demain (aujourd'hui, ndlr), c'est un jour particulier avec l'investiture du président de la République. Et tout le monde sait ce que représente le Monument de l'indépendance en pareille circonstance. Nous tenons à rendre plus propres les lieux pour recevoir le président qui devra effectuer ici un dépôt de gerbe », dira Mme Traoré Assan Samaké.

Les habits neufs arborés par le monument captent l'attention des nombreux passants qui stoppent ou s'approchent pour admirer le travail de l'équipe d'entretien. Pourquoi met-on autant de soin à briquer ce monument, avons-nous testé. Les bonnes réponses ont fusé : demain, c'est l'investiture du président IBK ! Un moment de joie pour les uns, une fierté pour les autres. « Quand on regarde en arrière et qu'on se rappelle ce qui s'est passé et la catastrophe que notre pays a frôlée, l'on ne peut qu'exprimer notre joie. A un moment donné, je ne croyais plus du tout à la tenue de l'élection présidentielle. Aujourd'hui, je me suis rendu à une évidence : le Mali est un grand pays », s'émerveille Bréhima, au volant de sa voiture. Ses propos sont approuvés par des passants qui acquiescent, chacun allant bien sûr de ses commentaires sur la crise, le processus électoral et les attentes vis-à-vis des nouvelles autorités.

Le nouveau président sera (peut-être sans le savoir) en contact direct avec l'un des nombreux chantiers qui l'attendent quand il foulera le sol du Monument de l'indépendance. Depuis bientôt quatre mois en effet, l'eau est coupée au monument et tous les compteurs ont été enlevés. Toutes les démarches pour rétablir l'eau courante ayant été vaines, on peut penser que les factures n'ont pas été réglées. L'arrosage du gazon et des fleurs des parterres est assuré par de l'eau provenant de la base militaire et par ... la pluie. Après l'hivernage ....

L. DIARRA

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

monument

MAP

Un Américain condamné

Un Américain condamné

MAP

Un Américain condamné

Un Américain condamné

group promo consulting

SAER NIANG DG ARMP

SAER NIANG DG ARMP