mis à jour le

Les travaux des 1552 logements sociaux de N’Tabacoro relancés : Plus de 3 milliards de FCFA mobilisés par la BMS-SA et la BHM

Le programme d’exécution des 1552 logements sociaux de Bamako sur le site de N’Tabacoro (Tranche 2011-2012) a repris samedi  31 août dernier. Rappelons que les travaux de ce chantier ont été interrompus durant plus d’une année suite aux événements de mars 2012. Notons que c’est le ministre du Logement et des affaires foncières, David Sagara qui a procédé au lancement  de ces travaux.

 

Le ministre sur le site avant le lancement des travaux

Les 1552 logements sociaux de N’Tabacoro sont constitués comme suit, 420 logements de type F3 A, couverts en dalle, 422 de type F3 B couverts en tôle, 610 de type F4 et 100 logements de Type F5 à étage.

 

 

Pour les entreprises qui sont sur le chantier, il leur faut environ plus de 200 jours pour finaliser ces logements sociaux. Car avant l’arrêt des travaux, le programme était exécuté à hauteur de 40%.   Cette relance, à en croire le ministre du logement et des affaires foncières est une bonne nouvelle pour l’économie malienne.

 

 

 » Ces logements vont coûter la bagatelle de 20 milliards de FCFA, financés à 100% sur le budget national. Toute chose qui traduit la relance de l’économie malienne, car comme on le dit, quand le bâtiment marche, tout marche  » a souligné le ministre Sagara. Il a aussi mis l’accent sur la construction des logements de qualité surtout sur des aspects liés à la viabilisation et à l’assainissement. Aussi, le ministre a salué les banques partenaires à savoir la BMS et la BHM qui soutiennent ce projet ainsi que la vingtaine d’entreprises maliennes qui y travaillent.

 

 

Pour  relancer les travaux des 1552  logements de N’Tabacoro, ce  sont trois milliards de FCFA qui ont été mobilisés par le pool bancaire, constitué de la Banque malienne de solidarité (BMS-SA) et de la Banque malienne de l’habitat (BHM). Ces montants, à en croire le Directeur général de la BMS, Babaly Ba ont permis de payer les dettes en souffrance des entreprises qui exécutent le programme  » Nous avons mobilisé trois milliards de FCFA pour que ces travaux puissent redémarrer. Et pour la finalisation de ce programme, nous allons encore injecter 12 milliards de FCFA  » a soutenu Babaly Ba. Il a également rappelé que sur la vingtaine d’entreprises qui travaillent sur le site, 12 sont des partenaires de sa banque. Le ministre Sagara a profité  de cette cérémonie pour présenter ses condoléances aux victimes de la dernière inondation avant d’appeler les populations à respecter les normes de construction.

 

 

 » Il y a plusieurs  leçons à tirer de ce drame. Il y a des aspects liés aux normes de construction. Il faut que tout le monde s’y mette pour que nos villes ne se transforment pas en bidonville. Pour ce faire, il faut l’implication des collectivités, de la justice et surtout des populations. Car  nous les dissuadons de ne pas construire dans le lit du fleuve ou du marigot mais malgré tout, ils font nuitamment des constructions anarchiques  » a déploré le ministre. Il a indiqué que ses services ont fait le tour de Bamako pour voir comment de tels drames peuvent être évités.

Kassoum T HERA

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

logements

La rédaction

Algérie: les autorités vendent du rêve aux populations

Algérie: les autorités vendent du rêve aux populations

La rédaction

Algérie: les logements AADL ne seront peut-être pas prêts à temps

Algérie: les logements AADL ne seront peut-être pas prêts à temps

La rédaction

AADL: Voici les touts premiers propriétaires

AADL: Voici les touts premiers propriétaires