mis à jour le

Les sept volumes de recueils de hadiths, 22 mai 2013 / REUTERS
Les sept volumes de recueils de hadiths, 22 mai 2013 / REUTERS

On continuera d'étudier l'islam dans les écoles publiques suisses

Une proposition de loi pour interdire l'islam dans les manuels rejetée par les autorités suisses.

L'islam pourra garder sa place dans les manuels scolaires suisses. Après l'invalidation par les autorités du canton de Thurgovie, le Tribunal fédéral suisse a rejeté définitivement le 28 août une initiative populaire visant à interdire au sein des écoles publiques les livres scolaires ayant un lien avec l’islam, rapporte Saphir News.

La plus haute instance judiciaire du pays, à une majorité de trois juges contre deux, a estimé que l’initiative intitulée «Contre des manuels scolaires misogynes, racistes et meurtriers» était discriminatoire car elle fait uniquement référence à l’islam, explique l’article.

Le texte de ce projet de loi stipule que «les manuels scolaires ne doivent présenter aucun lien avec les textes sacrés de l'islam». D’après Saphir News, le Tribunal fédéral souligne que «l'exclusion des écrits proscrits se rapporte ainsi exclusivement à une religion». La mention à une seule religion «viole le principe de la neutralité religieuse de l'Etat et ainsi l'interdiction de discrimination», avance l’institution judiciaire pour justifier son rejet.

Les citoyens suisses peuvent présenter eux-mêmes de propositions de loi, qui seront par la suite soumises à référendum sous réserve d’obtenir assez de signatures.

En 2010, un comité populaire du canton de Thurgovie, dans le nord de la Suisse, lancent cette «initiative» alors qu’un imam donne des cours de religion dans les écoles publiques. Elle obtient assez de signature pour être présentée au vote populaire mais les autorités cantonales y mettent leur veto en décembre 2012.

Lu sur Saphir News

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

Suisse

AFP

Un ex-roi du Burundi réinhumé en Suisse après 5 ans de bataille juridique

Un ex-roi du Burundi réinhumé en Suisse après 5 ans de bataille juridique

AFP

La Suisse extrade vers la France Merouane Benahmed, ancien du GIA

La Suisse extrade vers la France Merouane Benahmed, ancien du GIA

AFP

Au Soudan, un archéologue suisse met au jour un passé mystérieux

Au Soudan, un archéologue suisse met au jour un passé mystérieux

enseignement

La rédaction

Tribune Libre. Enseignement en Algérie : Entre la qualité d’hier et la quantité d’aujourd’hui

Tribune Libre. Enseignement en Algérie : Entre la qualité d’hier et la quantité d’aujourd’hui

Nabil

Enseignement supérieur public au Faso : Le début de la fin des difficultés financières ?

Enseignement supérieur public au Faso : Le début de la fin des difficultés financières ?

Ahmed Hamdaoui

Enseignement scientifique et arabisation. Stop aux amalgames

Enseignement scientifique et arabisation. Stop aux amalgames

islam

Education

Dépasser les idées reçues sur l’éducation arabo-islamique en Afrique

Dépasser les idées reçues sur l’éducation arabo-islamique en Afrique

AFP

Le nord du Burkina, zone d'action d'Ansarul Islam

Le nord du Burkina, zone d'action d'Ansarul Islam

Religion

Pourquoi les mots de Mohammed VI contre le djihadisme sont si précieux

Pourquoi les mots de Mohammed VI contre le djihadisme sont si précieux