mis à jour le

MAINTENU AU MINISTERE DES SPORTS Mbagnick Ndiaye sain et sauf

Ceux qui espéraient voir Mbagnick Ndiaye quitter le ministère des sports peuvent déchanter. Alors que certains acteurs sportifs réclamaient sa tête, le président de la fédération sénégalaise d'Escrime vient d'être confirmé à la tête du département des sports dans la nouvelle équipe gouvernementale dirigée par Mimi Touré.

Mbagnick Ndiaye demeure le patron du sport sénégalais. Le successeur de Malick Gakou a été confirmé à la tête du département des sports sénégalais, dans la toute nouvelle équipe gouvernementale dirigée par Aminata Touré. Un choix qui pourrait déplaire à certains acteurs du sport, singulièrement, des membres de la FSF qui réclamaient sa tête, au sortir de leur Assemblée générale élective. Cela faisait suite à son discours critique à l'encontre de l'équipe sortante qu'il disait mal administrée. Des propos qui avaient fini de mettre les partisans de Me Augustin Senghor dans tous leurs états. Ils ont failli lyncher le ministre à sa sortie. Ainsi, certains fédéraux, comme Amadou Kane, vice-président, Abdoulaye Sow, Gaston Mbengue du Ndiambour de Louga avaient levé la voix pour réclamer sa démission de la tête du ministère des sports. Une revendication qui ne va pas trouver un écho favorable car, le patron d'escrime africain a bénéficié de la confiance du chef de l'Etat et de son premier ministre.

Le président de la fédération sénégalaise d'escrime va perpétuer son programme au ministère des sports. Il devra, notamment, régler certains problèmes latents du sport sénégalais, tel le manque d'infrastructures adéquates, d'autant plus que le Sénégal accueille ses rencontres à l'extérieur, depuis la suspension du stade Léopold Sédar Senghor. Pis, il sera bassement noté sur des récents événements survenus lors de l'Afrobasket féminin U18, avec un stadium Marius Ndiaye vétuste qui n'a pas supporté les eaux de pluie. Sans oublier l'arène nationale, toujours à l'Etat de projet et qui fait l'objet de beaucoup de polémiques après la confirmation de son érection sur le site du technopôle. Outre cette lancinante question d'infrastructure, le ministre Mbagnick Ndiaye sera attendu sur les préparatifs de l'équipe nationale féminine de basketball pour le prochain Afrobasket féminin, sur la participation des Lions à la prochaine coupe du monde en Espagne, sans oublier l'équipe nationale A du Sénégal toujours en quête d'une 2ième participation au mondial. La liste est loin d'être exhaustive.

Jacques GOMIS

Sports

AFP

CAN 2015: affaires des primes impayées, le ministre ivoirien des Sports limogé

CAN 2015: affaires des primes impayées, le ministre ivoirien des Sports limogé

AFP

Centrafrique: libération du ministre des Sports enlevé le 25 janvier

Centrafrique: libération du ministre des Sports enlevé le 25 janvier

AFP

Maroc: au centre d'une polémique, le ministre des Sports prêt

Maroc: au centre d'une polémique, le ministre des Sports prêt