mis à jour le

Couverture médicale des retraités de Kédougou L’Ipres casque un montant de 3 millions FCFA

Le Directeur général de l'Ipres, Alassane Robert Diallo, a remis, hier, un chèque de trois millions aux 217 allocataires de son institution à Kédougou. Cet appui, dans le cadre du Plan sésame, vise à atténuer les difficultés éprouvées par les bénéficiaires de la région, notamment, en matière d'accès aux soins de santé.

Trois (3) millions FCFA. C'est le montant de la subvention octroyée par l'Institution de prévoyance retraite du Sénégal (Ipres) aux 217 membres de l'antenne régionale de Kédougou. Cet appui qui constitue le deuxième du genre, entre dans le cadre de la décentralisation des activités de l'institution en matière de couverture médicale de ses allocataires. Cette initiative entamée sur l'ensemble du territoire national permettra à l'Ipres de se rapprocher davantage de ses membres qui, naguère, éprouvaient d'énormes difficultés pour bénéficier des prestations de leur institution. Représentant le syndicaliste Mody Guiro, par ailleurs, président du conseil d'administration de l'Ipres, Mamadou Diop Castro est revenu sur les résultats probants que sa structure a enregistrés, dans le cadre de la couverture médicale universelle. «En 2006, nous avons injecté 300 millions FCFA, pour soutenir nos retraités, dans le cadre du plan sésame, en 2013, nous sommes à 347 millions, compte non tenu d'une enveloppe de 731 millions CFA dégagés pour éponger notre dette vis-à-vis de nos partenaires prestataires», a-t-il informé, avant de préciser que «c'est au total plus d'un milliard FCFA qui sont injectés afin de répondre aux préoccupations des bénéficiaires de l'Ipres».

Pensions augmentées de 47%

L'Institution de prévoyance retraite du Sénégal (Ipres) se réjouit ainsi d'avoir anticipé, depuis 2006, sur la stratégie de couverture médicale universelle, qui constitue aujourd'hui, le fer de lance de la politique de solidarité nationale et de protection sociale du gouvernement du président Macky Sall. Les retraités de Kédougou se sont réjouis de cette démarche de proximité, mais n'ont pas manqué d'égrener leur chapelet de doléances. Griefs qui ont pour noms : prise en charge des hospitalisations, des évacuations, ainsi que la revalorisation des pensions de retraite. Le Directeur général de l'Ipres a expliqué les efforts que son institution a fournis, malgré l'intervention de la Banque mondiale. «La Banque mondiale avait fixé la barre d'augmentation à 50%. De 2010 à nos jours, nous avons augmenté de 47% les pensions pour atteindre les 97%», a-t-il précisé. Alassane Robert Diallo a révélé que des discussions sont en cours pour améliorer davantage le pouvoir d'achat des retraités. Le Préfet du département, Habib Léon Ndiaye, a exprimé la volonté du gouvernement de soutenir l'Ipres dans sa volonté d'appuyer «ces citoyens qui ont tout donné à leur nation», à travers un paquet de services.

Papis Nimbaly Barro

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

couverture

AFP

Quatre médias français boycottent la visite de Manuel Valls

Quatre médias français boycottent la visite de Manuel Valls

AFP

La Côte d'Ivoire se dote d'une couverture maladie universelle

La Côte d'Ivoire se dote d'une couverture maladie universelle

Actualités

Une nouvelle couverture de Charlie Hebdo qui s'en prend au Coran

Une nouvelle couverture de Charlie Hebdo qui s'en prend au Coran

retraites

Reuters

Sondage : Les Français mécontents de la réforme des retraites

Sondage : Les Français mécontents de la réforme des retraites

Reuters

Sondage : Les Français mécontents de la réforme des retraites

Sondage : Les Français mécontents de la réforme des retraites

LNT LNT

Retraites : La CIMR lance la

Retraites : La CIMR lance la