mis à jour le

Le RPM : De sa création

Sous la présidence d'Ibrahim Boubacar Keita, un samedi 30 juin 2001, s'est tenue l'assemblée constitutive du RPM, dans la salle de spectacle du stade omnisport. 12 ans, 1 mois et 12 jours ont suffi au RPM pour accéder au pouvoir.

Le QG du RPM (photo L’Essor)

Au présidium, on pouvait noter la présence d'Ibrahim Boubacar Keita, Boubacar SALL, président de l'alternative 2002, qui a rejoint par la suite les rangs de l'Adema PASJ, Feue Nènè Astou Doumbia, présidente par intérim du mouvement des femmes d'Alternative 2002 (Le mouvement alternative 2002 a su mobiliser d'autres franges d'âge car la coordination des clubs créée avant alternative 2002 était constituéé en grande partie de jeunes), Ousmane Niani Traoré, président de la puissante coordination nationale des clubs des amis d'IBK (Cnca/IBK), un groupe d'hommes et de femmes qui ont osé et ont été les premiers à croire en l'avenir politique d'IBK dès les premiers moments de son départ de l'Adema, bien que l'homme ne résidait pas au Mali depuis des mois. Au sein du bureau de cette coordination figuraient entre autres l'actuel président des jeunes du RPM, Moussa Timbiné, l'actuelle présidente des femmes du RPM, Mme Diawara Aissata Touré dite Lady, Diakité Sanaba Soucko, Alfousseyni Maiga (Béro), Alassane Dramé, secrétaire national chargé de la jeunesse et des sports. De sa date de création à son accession au pouvoir, le RPM a connu des moments difficiles, suite au départ de beaucoup de ses cadres pour diverses raisons, soit parce qu'ils ne croyaient plus à l'avenir du parti, soit parce qu'ils n'ont pas pu profiter du parti, soit parce qu'ils ont été déçus du comportement de certains responsables du parti et pas les moindres.

Le palmarès du parti n'a pas été si élogieux au fil des années:
- 2004 premières participations aux élections législatives : près d'une cinquantaine de députés ;

- 2007 deuxième participation aux élections législatives : 11 députés ;

- 2013 plébiscite de son candidat aux élections présidentielles (2eme tour).Le peuple a cru au candidat IBK et attend de lui le grand changement souhaité, mais comment SEM IBK va s'y prendre quand on sait qu'il a été approché par diverses sensibilités. Saura-t-il faire la part des choses entre les choux et les salades, entre les torchons et les serviettes ? va-t-il sacrifier son parti au profit de certains venants dont certains ont apporté beaucoup de sangs nouveau dans la dynamique IBK? Va-t-il se rappeler de la coordination des clubs génération 2000 à laquelle il faut reconnaitre beaucoup de mérites, dont les organes mis en place ont été simplement remplacés par ceux d'Alternative 2002, puis par ceux du parti. Ce qui explique d'ailleurs la force et le dynamisme que le parti a connu dès sa création. A coté de la coordination des clubs, il faut reconnaitre le rôle et la place joués par le mouvement alternative 2002 dans la création du RPM. Parmi ses fondateurs nous pouvons rappeler certains : Bocar Sall, Bakary Koniba Traore, Bocar Treta chez lequel se tenait les différentes réunions, le professeur Issa N'diaye qui a quitté le parti le jour même de sa création, Docteur Boulkassoum Haidara, le Pr Sinè Bayo qui a quitté également le parti....

Ce beau monde sera-t-il mis dans les oubliettes ? Le président IBK commencera son mandat avec assez de problèmes sous les mains, entre autres : la question du nord, les syndicats, le panier de la ménagère...ira-t-il dans le sens que ses deux prédécesseurs avec le système de gouvernement de consensus, gouvernement de large ouverture, ou gouvernement d'union nationale ? On ne saurait parler de réelle démocratie sans l'existence d'une majorité et en face une opposition constructive critique.      Dans les prochains mois se tiendront les élections législatives, les responsables du RPM ont-ils conscience de l'enjeu ? Le président IBK doit engranger le maximum de sièges s'il veut appliquer son programme de campagne, dans le cas contraire la gestion du pays lui sera très difficile. Weit and see.

Gérard DAKOUO

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

création

AFP

Radicalisation: Hollande pour la création d'un réseau francophone

Radicalisation: Hollande pour la création d'un réseau francophone

AFP

Côte d'Ivoire: Le président Ouattara annonce la création d'un poste de vice-président

Côte d'Ivoire: Le président Ouattara annonce la création d'un poste de vice-président

AFP

Electricité: création d'une vaste co-entreprise pan-africaine

Electricité: création d'une vaste co-entreprise pan-africaine