mis à jour le

Excellence au secondaire : Le lycée Philippe Zinda Kaboré remporte le grand prix du Président du Faso

La 5e Conférence annuelle de l'enseignement secondaire (CAES) a refermé ses portes le 31 aout 2013 à Ouagadougou. En marge de cette rencontre d'échanges et de réflexion sur l'avenir de l'école burkinabè, le mérite a été magnifié à travers la Journée nationale de l'excellence scolaire. Les élèves les plus méritants ont été récompensés, ainsi que l'établissement le plus performant de l'année qui décroche le grand prix du Président du Faso. Cette distinction échoie au Lycée Philippe Zinda Kaboré.

En plus d'être le plus grand établissement secondaire du Burkina en termes d'effectif, le lycée Philippe Zinda Kaboré est le plus performant en 2013. L'établissement a réalisé un taux de succès de 61% à l'examen du Baccalauréat, session 2013. Aussi, le 1er au BAC (série D) vient de cet établissement. Avec une moyenne de 17,75%/20. C'est donc en toute logique que le « Noble » Zinda, comme l'appelle ses pensionnaires, a reçu le grand prix du président du Faso, ce 31 aout à l'occasion de la cérémonie de clôture de la 5e CAES. Il reçoit le trophée, un ordinateur de bureau et la somme de 100 000f. Les deux prix d'encouragement sont allés au lycée Vénégré et lycée technique Général Sangoulé Lamizana (ex-LTO), tous de Ouagadougou.

Visiblement très heureux, Boureima Traoré, le proviseur du Lycée Philippe Zinda, estime qu'il s'agit là d'une reconnaissance au travail de ses élèves ainsi que de son personnel enseignant et administratif. « Malgré les difficultés matérielles qu'on a, s'il y a le dialogue, si on s'entend sur des minima, je pense que les enfants vont exceller au plan national », assure-t-il. Pour cette 1ère édition de la journée nationale de l'excellence scolaire, c'est donc le plus grand établissement du Burkina qui remporte la plus haute distinction. « On va persévérer pour maintenir le cap », confie le proviseur Traoré.

La Journée de l'excellence remplace les olympiades nationales

A partir de cette année, la Journée nationale de l'excellence scolaire (JNES) remplace les olympiades nationales. Désormais, les élèves seront récompensés sur la base de leurs résultats aux examens du BEPC et du BAC.

Pour cette première édition de la JNES, le 1er de chaque région à l'examen du BEPC est reparti avec un ordinateur portable, une clé de connexion Internet, un téléphone portable (plus d'autres gadgets offerts par une société de téléphonie de la place), un compte bancaire de 50 000f offert par une banque de la place, 60 000f offert par le ministère.

Les lauréats du BAC, eux, ont les mêmes récompenses en nature, mais le compte bancaire est crédité de 60 000f et le ministère leur offre 75 000f. Aussi, les 1ers des 21 séries au BAC ont reçu, chacun, les mêmes récompenses que le 1er de la région. Au total, ils étaient 36 à être primés officiellement. 36 prix spéciaux ont été offerts aux meilleures filles.

Le grand prix du Président du Faso, quant à lui, aura pour critère principal : les performances des différents établissements au BAC. Le ministre des enseignements secondaire et supérieur, Pr Moussa Ouattara a exhorté les lauréats à être des modèles aussi bien pour leurs proches que pour la nation entière.

Vers la création d'un emploi de chef d'établissement

Après 72h d'intenses activités, la 5e Conférence annuelle a refermé ses portes. Cette CAES a réuni des responsables de structures centrales et rattachées du ministère des enseignements secondaire et supérieur (MESS), des inspecteurs d'enseignement, des conseillers pédagogiques, des proviseurs, des censeurs, des économes, des responsables de structures syndicales, des parents d'élèves... Exposés, communications et travaux en atelier ont constitué le menu de cette 5e CAES. Les participants ont déploré les cas d'ouverture d'établissements secondaire sans autorisation préalable du MESS et ont invité les premiers responsables dudit ministère à trouver des solutions à cette préoccupation.

Mais, la CAES 2013 aura surtout accouché de recommandations pertinentes. Pour améliorer la gouvernance scolaire et surtout parer au manque de professionnalisation et de motivation des chefs d'établissements, les participants recommandent la « création effective de l'emploi de chef d'établissement du secondaire, son accession par voie de concours et son évolution vers l'inspection de la vie scolaire ». Ce, au regard du rôle combien important du chef d'établissement dans la gouvernance scolaire. La création de cet emploi permettra, comme l'a souhaité Moussa Ouattara, de « trouver un autre modèle de gestion et d'encadrement de l'école pour accompagner les élèves ».

Egalement, ils ont recommandé l'institution de cadres de concertation séparés pour une meilleure exécution des missions spécifiques aux différentes structures du MESS. Toute chose qui permettra de répondre aux missions assignées aux différentes structures du ministère dans leur spécificité.

Dernière recommandation et non des moindre : le recrutement conséquent d'enseignants du secondaire en vue de combler le déficit et du coup réduire considérablement à défaut de mettre fin à la vacation.

Moussa Diallo

Lefaso.net

lycée

AFP

En Tunisie, des "enfants de la révolution" contre la discrimination au lycée

En Tunisie, des "enfants de la révolution" contre la discrimination au lycée

AFP

Kenya: un suspect lynché après une attaque ayant fait 6 morts dans un lycée

Kenya: un suspect lynché après une attaque ayant fait 6 morts dans un lycée

AFP

Kenya: l'incendie qui a fait 9 morts dans un lycée était "volontaire"

Kenya: l'incendie qui a fait 9 morts dans un lycée était "volontaire"

prix

AFP

Cacao: accord Côte d'Ivoire et Ghana sur les prix

Cacao: accord Côte d'Ivoire et Ghana sur les prix

AFP

Prix Mo Ibrahim 2017 pour l'ex-présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf

Prix Mo Ibrahim 2017 pour l'ex-présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf

AFP

Gabon: grève des taxis contre les "tracasseries" policières et le prix du carburant

Gabon: grève des taxis contre les "tracasseries" policières et le prix du carburant

président

AFP

Mondial-2026 au Maroc: le président de la CAF fait un appel du pied

Mondial-2026 au Maroc: le président de la CAF fait un appel du pied

AFP

De violentes manifestations en Afrique du Sud contraignent le président

De violentes manifestations en Afrique du Sud contraignent le président

AFP

Burundi: le président Nkurunziza remplace son chef de la diplomatie

Burundi: le président Nkurunziza remplace son chef de la diplomatie