mis à jour le

Cycle spécial 2012-2013 de l’EMIA : QUATORZE MÉDECINS ET UN JURISTE PRÊTS A SERVIR

Le chef d'Etat-major général des armées, le général Ibrahima Dahirou Dembélé, a présidé, vendredi, la cérémonie de sortie du cycle spécial 2012-2013 de l'EMIA (École militaire inter-armes) de Koulikoro. C'était en présence des instructeurs de l'Union européenne et des proches amis et parents des heureux sortants. Ce sont tous des élèves officiers (15 lieutenants dont deux personnels féminins), composés de quatorze médecins et d'un juriste. Ils ont suivi 9 mois de formation ponctuée d'un intense travail intellectuel, physique, moral et de convivialité.

Selon le commandant du Centre d'instruction Boubacar Sada Sy de Koulikoro, Nouhoum Mamadou Traoré, la session suivie par les 15 élèves officiers vient « confirmer leur talent d'officier apte à répondre en tout temps et en tout lieu aux exigences du moment, mais surtout à se surpasser avec fermeté devant les nouveaux défis du service militaire ».

Pour le chef d'Etat-major général des armées, la fin de la formation intervient à un moment où les Forces armées maliennes sont fortement engagées dans un processus de reforme et de renforcement capacitaire ayant comme fondement la formation et l'entrainement. Les insuffisances constatées dans ces domaines ont été citées de façon récurrente, comme l'une des causes de la crise sécuritaire que notre pays connait depuis janvier 2012. Le général Ibrahima Dahirou Dembélé a estimé que le recrutement des jeunes médecins et magistrat répond à un besoin réel, notamment au niveau des Service de santé des armées. Il profitera de la cérémonie pour remercier le personnel de l'EUTM (Mission de formation de l’Union européenne au Mali).

C'est le lieutenant Abdramane Salia Maïga qui est sorti major de la promotion. En plus des éloges de ses instructeurs maliens et européens, ses camarades d'armes soulignent les mérites du désormais médecin lieutenant Maïga.

Rappelons que l'EUTM a pour mission la formation et l’entraînement de bataillons des forces armées maliennes ainsi que d’unités d’appui tactique et de soutien logistique du combat, y compris en matière de droit humanitaire international, de protection des civils et de droits de l’homme.

A. DIARRA

 

 

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

médecins

AFP

Soudan: les médecins en grève pour de meilleures conditions de travail

Soudan: les médecins en grève pour de meilleures conditions de travail

Santé

L'Afrique subsaharienne est un désert médical avec seulement 1 médecin pour 5.000 habitants

L'Afrique subsaharienne est un désert médical avec seulement 1 médecin pour 5.000 habitants

AFP

Ebola en Sierra Leone: départ des derniers médecins cubains

Ebola en Sierra Leone: départ des derniers médecins cubains