mis à jour le

Missions de sensibilisation contre la prolifération des armes légères : L’ETAPE DE SIKASSO

Quatre équipes de la Commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères étaient récemment en mission dans les régions de Koulikoro, Sikasso, Gao et Tombouctou. Objectifs : sensibiliser les populations sur les dangers que présentent ces armes et inviter détenteurs et fabricants à se mettre en règle vis-à-vis de la législation nationale. L'équipe de Sikasso, conduite par le colonel Saïdou Goundourou, s'est rendue dans quatre cercles de la Région (Sikasso, Kadiolo, Bougouni et Yanfolila) en compagnie des autorités régionales.

A Sikasso, la mission a rencontré les élus locaux, les leaders d'opinion, les médias et les fabricants locaux d'armes artisanales. Le colonel Saïdou Goundourou a fait la genèse de la création de la Commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères avant de solliciter la collaboration de la population pour lutter contre ce fléau qui prend une dimension particulière avec la situation post-conflit de notre pays. Il a expliqué que les crises sécuritaires qui ont secoué la Côte d'Ivoire, la Libye et le Mali ont favorisé la circulation des armes de tous calibres dans la sous-région.

Saïdou Goundourou a également évoqué les dispositions prises pour la codification et le marquage de toutes les armes de fabrication artisanale, en vue d'en assurer la traçabilité.

Le  gouverneur de la Région de Sikasso, Mahamadou Diaby, a mis l'accent sur la pertinence de l'initiative de la Commission nationale, qui démontre la détermination des pouvoirs publics à faire face à la présence des armes qui pullulent à travers le pays, alimentant le grand banditisme.

Au cours des débats, le président de la Chambre des métiers de Sikasso, Alou Traoré, a fait état des difficultés que les fabricants locaux d'armes rencontrent pour obtenir les autorisations nécessaires. Tous les fabricants d'armes dans la région ont été recensés, assure-t-il. Le représentant de l'Association nationale  des fabricants d'armes artisanales, Youssouf Yanoga, qui faisait partie de la délégation nationale,  a expliqué  aux artisans de Sikasso les démarches à faire pour obtenir les documents indispensables à l'exercice de leur métier. Il leur a suggéré de faire ces démarches de préférence en association.

Le gouverneur de Sikasso a demandé aux participants, surtout aux élus, de véhiculer ces messages de sensibilisation dans tous les villages en vue de réduire la circulation et la fabrication des armes, sources d'insécurité dans notre pays.

F. DIABATE

AMAP-Sikasso

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

sensibilisation

AFP

Ebola: la Sierra Leone lance mercredi sa campagne de sensibilisation dans l'Ouest

Ebola: la Sierra Leone lance mercredi sa campagne de sensibilisation dans l'Ouest

AFP

Ebola: campagne de sensibilisation dans l'ouest de la Sierra Leone

Ebola: campagne de sensibilisation dans l'ouest de la Sierra Leone

Nabil

Propriété intellectuelle : Les futures gendarmes en atelier de formation et de sensibilisation

Propriété intellectuelle : Les futures gendarmes en atelier de formation et de sensibilisation

armes

AFP

Centrafrique: affrontements entre groupes armés dans le centre

Centrafrique: affrontements entre groupes armés dans le centre

AFP

Libye: 4 morts dans l'attaque d'un canot de migrants par des hommes armés

Libye: 4 morts dans l'attaque d'un canot de migrants par des hommes armés

AFP

Afrique du Sud: le chef des jeunes de l'ANC appelle

Afrique du Sud: le chef des jeunes de l'ANC appelle