mis à jour le

Afrobasket masculin 2013 : LE RETOUR DE L’ANGOLA SUR LE TR

Les Palancas Negras ont réussi à remporter leur onzième titre de championnat d'Afrique de basketball. Ils reconquièrent le trophée deux ans après l'avoir perdu en Madagascar face à la Tunisie

La sélection angolaise de basketball s'est adjugée samedi, le titre de champion de l'Afrobasket 2013 en battant en finale l'Egypte sur le score de 57 à 40. Avec cette victoire, les Angolais inscrivent leur nom pour la onzième fois dans le registre du championnat africain de basketball. Tout au long de cette 27ème édition de l'Afrobasket masculin, les Palancas Negras ont réalisé un sans-faute et confirmé leur statut de meilleure équipe africaine. Dans la confrontation avec l'Egypte, les Angolais ont été intraitables en dominant de bout en bout les débats à l'exception du premier quart temps avec un score serré de 13 à12. Pour le reste de la rencontre, ils ont fait la course en tête et les Pharaons peinaient à suivre le rythme imprimé au jeu. Les Angolais ont démarré si fort qu'au deuxième round, ils avaient déjà creusé l'écart en achevant la première mi-temps à 28-21. De retour des vestiaires, la balade à roue libre des Angolais se poursuit avec une succession de lancers-francs à trois points et des rebonds offensifs avec des points à la clé. Au quatrième round, les Egyptiens tentaient de recoller au score, mais les adversaires avaient tellement pris de l'avance que leurs tentatives pour le réduire étaient devenues une tâche plus qu'ardue. Surtout que les Angolais, connus par leur vivacité et leur fraîcheur physique, ont su gérer le reste de la confrontation même s'ils ont concédé le dernier round à l'Egypte (11-12). Meilleur aux rebonds (55 prises contre 39 pour les Egyptiens) et en défense (10 interceptions contre 2 pour leur adversaire), les Angolais ont imposé leur loi avec un Carlos Morais, arrière-shooteur omniprésent dans les quatre coins du terrain (21 points, 8 rebonds). Ils se sont aussi appuyés sur un duo agressif en attaque composé de Eduardo Mingas (12 points, 12 rebonds) et Reggie Moore (11 points et 6 rebonds). A cinq minutes de la fin du match, la messe a été dite. L'Angola avait pris le large (55 à 38) et en a profité pour accroître l'écart pour clore les débats à 57 contre 40. Ainsi, l'équipe d'Angola est sacrée championne d'Afrique avec l'Egypte comme vice-champion. La troisième place est revenue au Sénégal, vainqueur du pays hôte, la Côte d'Ivoire lors de « la petite finale » avec un score très serré : 57-56. Les trois équipes représenteront le continent à la Coupe du monde de basketball qui aura lieu l'année prochaine en Espagne. Le succès de l'Angola récompense la stratégie de renouvellement des joueurs progressivement mise en place par la Fédération angolaise de basket-ball depuis des années. Dix des Palancas Negras qui ont remporté cet l'Afrobasket 2013 étaient présents à Madagascar, en 2011. Et onze participaient au championnat du monde 2010 en Turquie. Enfin, les douze joueurs évoluent dans le championnat national dont le naturalisé Reggie Moore. Résultat : un collectif bien huilé avec une grosse défense et une bonne adresse au tir intérieur. Les seules faiblesses affichées par les Angolais durant cet Afrobasket 2013 auront été un déficit à trois points (sauf en finale, ndlr) et aux lancers-francs. Des défauts que Paulo Macedo devra s'atteler à gommer en vue du championnat du Monde 2014 en Espagne. 15è dans le classement mondial de la FIBA, l'Angola est la meilleure équipe de la FIBA-Afrique, et un concurrent régulier aux Jeux olympiques et à la Coupe du monde. En championnat d'Afrique, le pays détient un nombre record de 11 médailles d'or, loin devant l'Egypte et le Sénégal qui partagent la deuxième place avec 5 médailles d'or chacun. Ce n'est pas seulement le titre de champion que les Angolais ont remporté. Du côté des titres individuels, ils ne sont pas en reste. Ainsi, l'ailier Carlos Morais décroche le très prestigieux titre de MVP et celui de meilleur tri-pointeur de la compétition. L'Egyptien Assem Marei se consolera du titre du meilleur rebondeur alors que le Nigérian Ike Diogu a été désigné meilleur marqueur de la compétition. Les cinq majeurs sont le meneur Souleymane Diabaté (Côte d'Ivoire), l'ailier Carlos Morais (Angola), l'intérieur Eduardo Mingas (Angola) et le pivot Assem Marei (Egypte).

Envoyés spéciaux D. coulibaly A. SISSOKO

Le classement général 1-Angola 2- Egypte 3-Sénégal 4-Côte d'Ivoire 5- Cameroun 6-Cap-Vert 7-Nigeria 8-Maroc 9-Tunisie 10-Rwanda 11-Mozambique 12-Algérie 13-Centrafrique 14-Congo 15-Mali 16-Burkina-Faso

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

afrobasket

Benoit DOSSEH

Afrobasket 2015 : Le pays hôte connu en janvier

Afrobasket 2015 : Le pays hôte connu en janvier

Steven LAVON

Organisation Afrobasket féminin 2015: Un critère de FIBA-Afrique menace la Côte d’Ivoire

Organisation Afrobasket féminin 2015: Un critère de FIBA-Afrique menace la Côte d’Ivoire

Benoit DOSSEH

Afrobasket U 16 féminin : Neidy Ocuane MVP, l’ensemble des distinctions

Afrobasket U 16 féminin : Neidy Ocuane MVP, l’ensemble des distinctions

retour

AFP

De retour au Nigeria, le président Buhari reprend en main la sécurité du pays

De retour au Nigeria, le président Buhari reprend en main la sécurité du pays

AFP

Nigeria: le président Buhari "heureux" d'être de retour

Nigeria: le président Buhari "heureux" d'être de retour

AFP

Zimbabwe: retour du vice-président soigné en Afrique du Sud

Zimbabwe: retour du vice-président soigné en Afrique du Sud

trône

AFP

Election CAF: le dinosaure Hayatou renversé de son trône au sommet du foot africain

Election CAF: le dinosaure Hayatou renversé de son trône au sommet du foot africain

Franck OROCOTI

Image du jour : Lavezzi sur le trône du Pape François

Image du jour : Lavezzi sur le trône du Pape François

group promo consulting

présidence de la FSF: 5 candidats pour s'emparer du trône d'Augustin Senghor

présidence de la FSF: 5 candidats pour s'emparer du trône d'Augustin Senghor