mis à jour le

Algérie : 300.000 toxicomanes

Le président de la Fédération nationale des associations de prise en charge des jeunes, Abdelkrim Abidat, a indiqué samedi à Alger que le nombre de toxicomanes était de 300.000 à l'échelle nationale.   La majorité des toxicomanes sont âgés entre 15 et 35 dont 3% sont des femmes, a précisé à l'APS M. Abidat en marge de la journée de sensibilisation organisée par la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) en coordination avec la Fédération à la plage de Sidi Fredj. "Ce chiffre, a-t-il dit, n'englobe que les toxicomanes ayant bénéficié d'un traitement dans les centres spécialisés". Le responsable a souligné, en outre, l'"importance" de cette journée de sensibilisation à la dangerosité de la conduite sous l'emprise de la drogue, affirmant que près de 1.000 jeunes (hommes et femmes) spécialisés dans les activités de sensibilisation ont été mobilisés pour assurer le succès de cette opération qui a touché plusieurs plages dans 14 wilayas côtières et places publiques. M. Abidat a affirmé au sujet de l'organisation de cette journée à la plage de Sidi Fredj que l'objectif était de se rapprocher des estivants, notamment parmi les jeunes, afin de les sensibiliser aux dangers de la consommation de la drogue durant la conduite. Concernant la prise en charge des jeunes toxicomanes, il a rappelé que son organisation a ouvert un centre de prévention et de lutte contre la drogue dans la commune d'El Mohammadia (est d'Alger) pour assurer une désintoxication "discrète", insistant sur la psychothérapie "à travers l'écoute et l'accompagnement jusqu'à la guérison".

Algérie

AFP

Macron en Algérie pour "une nouvelle relation" apurée du passé

Macron en Algérie pour "une nouvelle relation" apurée du passé

AFP

Journalistes de RFI tués au Mali: des suspects "a priori" en Algérie selon des proches

Journalistes de RFI tués au Mali: des suspects "a priori" en Algérie selon des proches

AFP

Maroc et "argent du haschich": Rabat rappelle son ambassadeur en Algérie

Maroc et "argent du haschich": Rabat rappelle son ambassadeur en Algérie