mis à jour le

Doudou Wade

L'ancien président du Groupe parlementaire libéral Doudou Wade, était l'invité de l'émission Grand Oral de la radio Rewmi Fm. Il a abordé, entre autres questions de l'actualité nationale, l'affaire Tahibou Ndiaye, la saisie des biens de Karim Wade, les retrouvailles de la famille libérale telle que préconisée par Abdoulaye Wade. Doudou Wade a également donné son avis sur le rapport 2011 de l'Armp, mais aussi, sur l'acte lll de la décentralisation dont l'application semble bloquée. Il répondait aux questions de Fatou Thiam Ngom.

Affaire Tahibou Ndiaye

L'ancien directeur du cadastre, accusé de s'être enrichi illicitement à hauteur de 7 milliards de francs Cfa, a été libéré la semaine dernière après plusieurs heures de garde à vue, pour avoir accepté de transiger à hauteur de 3,6 milliards de francs Cfa. Doudou Wade pense que " Tahibou Ndiaye a été obligé à transiger; il a du signer par contrainte, le couteau à la gorge. C'est injuste, c'est un banditisme d'Etat ". Dans cette affaire, M Wade semble remettre en cause la médiation pénale telle que préconisée par le ministre de la bonne gouvernance, parce qu' " on reproche 7 milliards à Tahibou, qui donne 2 (sic) milliards : ce n'est pas 20% " soutient-il. Pour conclure sur ce chapitre, l'ancien député, président du Groupe parlementaire libéral est formel : " On a voulu liquider Tahibou Ndiaye, on l'a liquidé".

Saisie des biens de Karim Wade et affaire Bara Gaye

Doudou Wade rappelle qu'au début, Karim a été accusé d'avoir détourné 4000 milliards, ensuite 2000 milliards. Et en fin de compte, on saisi cinq véhicules. Il estime que sur cette affaire, on " assiste à un mensonge d'Etat incrusté dans les cerveaux des sénégalais ". L'Etat a fini de mettre définitivement le doute dans la tête des sénégalais, pense-t-il. Il en veut pour preuve, la saisine de " 250 000 " banques dans le monde, les enquêtes rogatoires, les avocats grassement payés au frais du contribuable; tout cela pour ensuite servir au peuple : " Nous avons perdu notre ordinateur ". Il se dit certain que Karim s'approche de jour en jour de sa libération. Revenant sur l'affaire Bara Gaye, Doudou Wade révèle que l'Etat tente une négociation en prison avec le jeune libéral.

Retrouvailles libérales

Doudou Wade estime que cette idée des retrouvailles libérales n'est pas une nouveauté. Avec la coalition Macky 2012, et celle Benno Bokk Yaakaar autour du chef de l'Etat, mais aussi un pays sans société civile, le Pds se doit de jouer pleinement son rôle d'opposition, s'organiser pour se retrouver autour d'un programme, selon lui.

Rapport 2011 de l'Armp et refus de l'Assemblée nationale d'être auditée

Sur l'appréciation de ce rapport, Doudou Wade se veut claire : " Il n y a pas de (...) possible qu'il y a des gré- grés. Si les conditions ne sont pas acceptables, les responsables rendront compte ". Pour ce qui est du refus de l'Assemblée nationale d'être auditée, l'ancien président du Groupe parlementaire libéral rappelle qu'aucune disposition du règlement intérieur de cette institution ne refuse le contrôle. Mais il ne semble pas surpris car, « si le Président de l'institution refuse un contrôle interne, il n'acceptera pas, évidemment, un contrôle externe ».

Recul de l'Etat sur la matérialisation de l'acte lll de la décentralisation

Doudou Wade est certain que l'Etat veut reculer les élections locales au mois de novembre 2014, mais ne veut pas prendre ses responsabilités. L'acte lll de la décentralisation est un échec pense-t-il.

Interdiction de mandat électif pendant 10 ans pour les citoyens reconnus coupables de détournement de deniers publics

Doudou Wade ne veut pas trop s'avancer sur cette question parce que pense-t-il, c'est un ballon de sonde. " Nous attendons de voir; si c'est établi, nous saurons à quoi nous en tenir " a-t-il dit.

Candidat à la Mairie de Biscuiterie ?

" Je ne peux pas vous dire si je suis candidat ou pas. Nous allons essayer de confectionner la meilleure liste possible et laisser à la base le soin de décider " répond-il. Selon lui, le moment est venu de laisser émerger de nouveaux leaders.

REWMI.COM/MK


Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

Wade

AFP

Législatives au Sénégal: l'ex-président Wade appelle

Législatives au Sénégal: l'ex-président Wade appelle

AFP

Législatives/Sénégal: l'ex-président Wade rentre

Législatives/Sénégal: l'ex-président Wade rentre

AFP

Sénégal: l'ex-président Wade candidat aux législatives

Sénégal: l'ex-président Wade candidat aux législatives

été

AFP

L'ancien otage sud-africain affirme avoir été "très bien traité"

L'ancien otage sud-africain affirme avoir été "très bien traité"

AFP

Nigeria: le chef de Boko Haram dément avoir été blessé

Nigeria: le chef de Boko Haram dément avoir été blessé

AFP

Nigeria: "Nous n'avons été chassés de nulle part", affirme le chef de Boko Haram

Nigeria: "Nous n'avons été chassés de nulle part", affirme le chef de Boko Haram

banditisme

Banditisme

Bobo-Dioulasso n'est plus une ville sûre

Bobo-Dioulasso n'est plus une ville sûre

Actualités

Grand banditisme dans les Cascades : Un trafiquant d’armes de guerre appréhendé par la Police

Grand banditisme dans les Cascades : Un trafiquant d’armes de guerre appréhendé par la Police

Autre Presse

Mali-MNLA : Projet d’accord de Ouaga ou l’apologie du banditisme international.

Mali-MNLA : Projet d’accord de Ouaga ou l’apologie du banditisme international.