mis à jour le

Poutine appelle Obama

La menace américaine d’user de la force contre la Syrie est inadmissible, et toute action militaire unilatérale, même limitée, sans l’aval du Conseil de sécurité de l’Onu est tout aussi inacceptable », a indiqué samedi 31 août le porte-parole de la diplomatie russe Alexandre Loukachevitch.

« Toute action militaire unilatérale, aussi « limitée » qu’elle soit, sans l’aval du Conseil de sécurité de l’Onu serait une violation flagrante du droit international, compromettrait les perspectives de règlement politico-diplomatique du conflit en Syrie, ne manquerait pas de relancer la confrontation et de faire de nouvelles victimes. On ne doit pas admettre un tel scénario », lit-on dans le commentaire du diplomate publié sur le site du ministère russe des Affaires étrangères.

Poutine appelle Obama à réfléchir

Avant de décider de frapper la Syrie, les Etats-Unis devraient se rappeler leurs opérations d’autrefois qui n’ont réglé aucun problème dans le monde, a estimé samedi devant les journalistes à Vladivostok (Extrême-Orient) le président russe Vladimir Poutine.
« On doit se souvenir des événements de ces dernières décennies, se rappeler combien de fois les Etats-Unis ont pris l’initiative de conflits armés dans différentes parties du monde », a déclaré M.Poutine vouloir dire, si possible, par téléphone à son homologue américain, en s’adressant à lui non comme au président des Etats-Unis, mais comme au prix Nobel de la paix.
« Est-ce que cela a résolu au moins un seul problème? En Afghanistan, en Irak, il n’y a pas d’apaisement, pas de démocratie tant recherchée par nos partenaires, il n’y a même pas de paix civile la plus élémentaire ni équilibre », a-t-il ajouté.

« Concernant la position de nos amis américains, qui affirment que les troupes gouvernementales (syriennes) ont utilisé (…) des armes chimiques et disent avoir des preuves, eh bien, qu’ils les montrent aux enquêteurs des Nations unies et au Conseil de sécurité », a dit M. Poutine.

Le président russe a appelé les Etats-Unis à bien réfléchir avant de décider des frappes aériennes qui ne manqueraient certes pas de faire des victimes, notamment parmi la population civile.

Poutine a espéré samedi qu’il aurait l’occasion de s’entretenir de la situation en Syrie avec son homologue américain Barack Obama en marge du sommet du G20 à Saint-Pétersbourg.
« Nous aurons bientôt une rencontre à Saint-Pétersbourg. Le président américain y sera parmi les participants. Lors d’un forum aussi large, on aura certainement l’occasion de discuter, notamment du problème syrien », a déclaré devant les journalistes à Vladivostok (Extrême-Orient) le chef de l’Etat.

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

Poutine

Diplomatie

La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan

La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan

Daech

Poutine offre 50 millions d'euros pour retrouver les auteurs de l'attentat du Sinaï

Poutine offre 50 millions d'euros pour retrouver les auteurs de l'attentat du Sinaï

Fail

Une chaîne égyptienne diffuse des images d'un bombardement russe... qui sont tirées d'un jeu vidéo

Une chaîne égyptienne diffuse des images d'un bombardement russe... qui sont tirées d'un jeu vidéo

Obama

AFP

Obama et l'Afrique, un héritage surtout symbolique

Obama et l'Afrique, un héritage surtout symbolique

AFP

Obama inaugure un musée pour mieux comprendre l'histoire afro-américaine

Obama inaugure un musée pour mieux comprendre l'histoire afro-américaine

AFP

Au Liberia, Michelle Obama invite les jeunes filles

Au Liberia, Michelle Obama invite les jeunes filles