mis à jour le

L’automne fait une incursion brutale

Les Algériens ont passé un été clément cette année, «comparativement à la normale mais surtout aux températures enregistrées durant juillet 2012», constatent les services de l'Office national de météorologie (ONM). Un climat doux a été ressenti durant les mois de juin et  de juillet. «C'est surtout durant la troisième décade que l'on avait commencé à enregistrer une hausse des températures, notamment dans les régions de l'Est où on avait enregistré des pics de 44° à la station de Guelma et 42°c à  El Tarf», lit-on sur le site de l'ONM, qui précise que «vers les régions du Sud, la hausse des températures a commencé surtout à partir du 14 juillet (ndlr), avec un pic max de 49,2° enregistré durant la journée du 15 (de ce mois, ndlr) au niveau de la station d'Adrar». «Une intense activité pluvio-orageuse a également été enregistrée localement durant ce mois de juillet sur certaines régions du pays, entraînant des crues d'oueds et malheureusement des pertes de vies humaines et des dégâts dans certaines localités», explique les services de la météo. Si durant cet été, il ne faisait pas très chaud, l'automne semble entrer d'une manière brutale avec des orages et des rafales de vent. Le beau temps chaud et stable a fait une pause durant la nuit de jeudi à vendredi. Les orages font des victimes Depuis mercredi, un passage pluvio-orageux a perturbé le planning des estivants qui profitent encore des derniers jours du congé d'été. Sept morts ont été enregistrés dans différentes wilayas du pays. Les fortes averses ont fait deux morts dans la commune de Sebt Ali, au sud du chef-lieu de la commune de la wilaya de Médéa. Par ailleurs, 20 vieilles maisons ont été endommagées dans la commune de Sedraya dans la même wilaya. Les orages ont provoqué des pertes humaines et des dégâts matériels dans plusieurs wilayas suite aux accidents causés par les intempéries. Si l'orage n'était pas aussi violent dans la capitale, dans d'autres wilayas, à Tizi Ouzou et à Biskra, il a causé des dégâts considérables. A Biskra, des habitations ont été touchées et le réseau électrique a connu des perturbations. Les fortes pluies ont provoqué dans cette wilaya l'effondrement des murs de quatre habitations et la chute de neuf poteaux électriques qui aliment les foyers et l'éclairage public. La Protection civile a fait état du dysfonctionnement de trois compteurs électriques et de la chute de deux câbles électriques aériens. Les éléments de la Protection civile ont dû intervenir pour surveiller les foyers à risque. Des dégâts ont été enregistrés dans les communes de Tolga, Sidi, Okba, Zéribet El Oued et le centre de Biskra. A Tizi Ouzou, le vent a causé l'effondrement de la toiture du pavillon d'hémodialyse de l'hôpital de Aïn El Hammam, situé à une soixantaine de kilomètres du chef-lieu de wilaya. Le temps orageux va persister encore dans cette wilaya jusqu'à demain. La météo annonce des orages pour la journée d'aujourd'hui, des orages isolés durant la journée de demain et des averses éparses pour la journée de lundi.