mis à jour le

Souss-Massa-Drâa/Lait<br>Les éleveurs réclament une hausse de 1 DH par litre!

Points: 
C'est le prix assurant la viabilité économique du cheptel
Le prix de revient du litre de lait va de 5 à 5,50 dirhams
La réduction du cheptel, inévitable

LA controverse sur la hausse du prix du lait de 40 à 50 centimes par litre effectuée par les industriels (voir notre dossier dans L’Economiste du 27 août 2013) continue de plus belle. Tandis que le gouvernement somme les industriels de s’expliquer, les éleveurs producteurs de lait de Souss-Massa montent au créneau et apportent un soutien inattendu aux industriels.

Légende Image: 

Parce qu’ils n’arrivent plus à faire face à leurs charges, certains éleveurs producteurs de lait de Souss-Massa commencent à réduire leur cheptel

en lire plus

L'Economiste

Ses derniers articles: Placard  Un Monde Fou  De Bonnes Sources 

éleveurs

AFP

Dans le centre du Nigeria, agriculteurs et éleveurs "ne peuvent plus" vivre ensemble

Dans le centre du Nigeria, agriculteurs et éleveurs "ne peuvent plus" vivre ensemble

AFP

A Gboko, au Nigeria, "la loi de la jungle" prévaut entre agriculteurs et éleveurs

A Gboko, au Nigeria, "la loi de la jungle" prévaut entre agriculteurs et éleveurs

AFP

Sept morts attribués

Sept morts attribués