mis à jour le

Médiaco Maroc : le Conseil d’administration révoqué

Après les conflits sociaux, les contentieux avec les créanciers, le feuilleton du redressement judiciaire, et le retard dans la publication des résultats annuels, Mediaco Maroc continue à offrir une mauvaise image au niveau de la cote au grand dam des épargnants qui ont investi dans la valeur. Ainsi, deux mois après la tenue de l'assemblée générale ordinaire de la société, le 24 juin 2013, le CDVM donne une lecture des résolutions prises lors de cette réunion. D'abord, cette assemblée a décidé la révocation de tous les membres du Conseil d'administration de Mediaco Maroc. Par la même occasion, elle a procédé à la nomination de nouveaux administrateurs pour la société d'une durée de 6 ans. Ce nouveau conseil est composé de M. Alexandre Vernazza, la société Afrique Levage représentée par M. Alexandre Vernazza, M. Hervé Tichadelle et M. Antonio Gomes-Tarilone. Rappelons qu'à la suite de cette réunion, Mediaco Maroc avait publié un communiqué pour annoncer la fin des mandats et fonctions de MM. Nicolas Mayet et Vicente Cappilupi et la nomination de M. Alexandre Vernazza en qualité de gérant d'Afrique levage (société contrôlant 76,66 % du capital de Mediaco Maroc) et Mediaco Maroc.

Ensuite, toujours selon le gendarme du marché, l'assemblée générale ordinaire a décidé la non approbation des comptes de la société Mediaco Maroc au titre de l'exercice 2012. De même, elle a refusé de donner au Conseil et aux Commissaires aux comptes, quitus de l'exécution de leur mandat pour l'exercice 2012. En conséquence, l'assemblée a décidé également la non approbation du rapport spécial des commissaires aux comptes.

 

162,3 MDH de pertes en 3 ans

 

Enfin, concernant la décision de l'ancien Conseil d'administration de Mediaco Maroc, remontant à avril 2013, d'arrêter la cotation de la valeur à la Bourse de Casablanca et de préparer la sortie de la société de son compartiment de cotation, l'assemblée générale ordinaire a refusé de se prononcer sur la résolution relative à l'arrêt de la cotation du titre de la Bourse, au motif que le point n'a pas été inscrit à l'ordre du jour.

Du coup, le titre Mediaco Maroc poursuit son aventure en Bourse. Introduite en Bourse en 2006 au cours unitaire de 495 dirhams, Mediaco Maroc, qui a multiplié au cours de ces quatre dernières années des résultats déficitaires, a vu son cours boursier dégringoler, perdant 94,09 % de sa valeur depuis 2008 pour s'établir à 27,73 dirhams au cours de la séance du 27 août 2013. La nouvelle sortie du CDVM ne semble pas avoir rassuré les investisseurs quant aux perspectives de sortie de crise de la société. Durant les deux dernières séances, le cours de la valeur a cédé 9 %. Il faut rappeler qu'au cours des trois dernières années, le déficit cumulé de la société s'élève à -162,3 MDH. Après la perte de -118,3 MDH enregistrée en 2011, la situation s'est globalement améliorée avec une perte de seulement -4 MDH en 2012 (données de la Bourse de Casablanca).

Enfin, les investisseurs en bourse, qui détiennent 23,34 % du tour de table, aimeraient avoir de plus amples informations sur le plan de restructuration qui devrait sortir la société de la situation qu'elle traverse depuis 2008, dernière année de réalisation d'un résultat positif. En attendant, l'action poursuit sa chute inexorable.

Moussa Diop 

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

Maroc

Géopolitique

Le Maroc va au clash lors d'un sommet international à Malabo

Le Maroc va au clash lors d'un sommet international à Malabo

AFP

Ethiopie et Maroc signent un important projet de production d'engrais

Ethiopie et Maroc signent un important projet de production d'engrais

AFP

Sommet africain: le Maroc se place un peu plus sur le continent

Sommet africain: le Maroc se place un peu plus sur le continent