mis à jour le

Decès de Sanou Siriki dit

Sa majesté El Hadj M'Pa Yacouba SANOU, chef de Canton, chef Suprême des Bobo-Madarè

SANOU Siaka, Chef Coutumier de Dagasso

SANOU Adama, Chef coutumier de Tinissilaloma

Les grandes familles SANOu à Mamoro, Konso, Gnangabala-Konso Zarakonso, Kounsaga-Konso, Tiguisso, Kibidoué, Kuinima, Dagasso et KwaKwalé

Toute la communauté madarè à Sya, Satiri, Kimidougou, Banankélédaga, Léguéma, Kouentou, Sala, Bama, Desso, Sakaby, Kiri, Kofla, Diaradougou, Pala, Tounouma, Binougousso, Panamasso

Les grandes familles alliées : OUATTARA, MILLOGO, SANGARE, TANOU, KASSAMBA, FOFANA, BA, SANOGHO

Les frères et s½urs, SANOU Kayé, SANOU Ibrahim à Génève, SANOU Souleymane, SANOU Diarra, SANOU Minata, SANOU Fatoumata

Les enfants du défunt :SANOU Bakary à la retraite, SANOU Siaka en AllemagneSANOU Seydou à la Sofitex Bobo, SANOU Ibrahim, maire de l'arrondissement N°2 de Bobo, Sanou Adoul Karim, SANOU amadou, SANOU Kadidia au ministère des enseignements secondaire et supérieur, SANOU Rahanatou dit Sali au CSPS du secteur 24 de Bobo-Dioulasso, SANOU Korotimi à la grande Chancellerie des ordres burkinabè, SANOU Sita au centre Djiguiya, SANOU Natogoma, SANOU Minata, SANOU Awa à Léguéma

Les petits enfants

Ont le profond regret de porter à votre connaissance le décès de leur fils, frères, époux, père, grand père El Hadj Sanou Siriki dit « Natogoma Siriki » le Samedi 24 août 2013 par suite de maladie à l'âge de 82 ans.

L'inhumation a eu lieu le lundi 26 août au cimetière municipal de Bobo-Dioulasso

Le Doua du 7ème jour est prévu pour ce dimanche 1er septembre 2013 à 9 heures à son domicile à Dioulasso-bâ.

Paix à son âme

décès

AFP

Tunisie: deux personnes arrêtées après une rumeur sur le décès du président

Tunisie: deux personnes arrêtées après une rumeur sur le décès du président

AFP

Décès d'Azzedine Alaïa, couturier surdoué et hors normes

Décès d'Azzedine Alaïa, couturier surdoué et hors normes

AFP

Décès de l'écrivain malien Yambo Ouologuem, premier lauréat africain du Renaudot

Décès de l'écrivain malien Yambo Ouologuem, premier lauréat africain du Renaudot