mis à jour le

Deux ans de Mutations : Le contrat

Le 1er août 2011, quand nous lancions le 1er numéro de Mutations, nous étions conscients des contraintes et des difficultés inhérentes à une telle aventure. L'analyse des risques et le contexte qui était celui du Burkina Faso en 2011 nous a poussé à privilégier l'Engagement.

L'engagement de participer modestement, mais activement à la transformation de la société et des hommes en vue de créer les conditions de réalisation d'une gouvernance de qualité, d'une société véritablement démocratique et d'un développement harmonieux au profit du plus grand nombre de Burkinabè. Le journal comme son nom l'indique a pris la résolution d'accompagner et de susciter au besoin, les mutations positives que les uns et les autres se plaisent à évoquer à longueur de discours. Deux ans après le début de cette aventure, l'heure n'est pas au bilan tant le temps qui vient de s'écouler parait si court. Mais Mutations est fière d'avoir contribué à améliorer des choses en rapport avec la collectivité ou à l'échelle du citoyen. Et cela parfois en tant qu'acteur clé, tantôt en témoin avisé.

Aujourd'hui, le ministère des Enseignements secondaires applique une certaine transparence dans la gestion de certaines opportunités de bourses offertes par des écoles partenaires. Nos confrères des médias publics se sont décidés à conquérir leur liberté dans le traitement de l'information. Les magistrats quant à eux viennent d'exiger de leur ministre de tutelle le respect de l'indépendance de l'institution judiciaire. Les riverains de l'avenue de l'Union européenne de la ville de Bobo- Dioulasso ont fait le siège pour exiger l'éclairage public de la voie qui de façon récurrente fait des dégâts humains et matériels. Des conseillers municipaux de la commune rurale de Dapélogo ont fait appel à leur intégrité pour sauver le conseil municipal de leur commune menacée de dissolution par le pouvoir de l'argent. Bref, la liste des comportements qui dénotent d'une certaine « mutation » est longue. Et cela est à l'honneur des principaux concernés d'une part et de tout le pays d'autre part.

Certes, il ne manque pas de Burkinabè ou d'institutions qui rament encore à contre courant de l'histoire, mais la dynamique des mutations est enclenchée. Elle est irréversible. Mutations réitère à nouveau sa volonté d'être un outil au service de cette transformation sociétale. Dans un contexte aussi critique que celui que traverse le Burkina Faso en ce moment, Mutations a la prétention de jouer un rôle de contre pouvoir dans cette vague de turbulences politiques et sociales. A chaque parution, le journal s'engage à mettre en lumière les actes, les comportements et décisions qui sont de nature à freiner la marche du pays vers le progrès et le développement intégral et intégré. En revanche, nous n'hésiterons pas à promouvoir et à vulgariser les bonnes pratiques, les actions et les idées qui sont porteuses de réelles plus values pour le Peuple et la Nation.

En passant de mensuel à bimensuel depuis octobre 2012, l'équipe du journal a voulu créer plus de proximité et de présence pour répondre aux exigences de ce serment et de la société de l'information où tout évolue à la vitesse lumière. La création et l'animation du site web du journal (www.mutationsbf.net) participe aussi de ce souci d'ouverture, de diversification de l'offre informative, de conquête de lectorat et de partenaires en phase avec l'évolution technologique. Nous voudrions saisir cet instant qui marque le deuxième anniversaire de votre journal pour remercier nos fidèles lecteurs qui nous encouragent à travers l'achat du journal, des conseils et suggestions et surtout des prières protectrices. Si nous avons pu tenir tant bien que mal le pari de notre aventure, c'est grâce -en grande partie-à tous ces facteurs énumérés ci-dessus. Car Mutations -en dépit de la constante croissance de son audience- a du mal à s'intégrer dans le marché de la publicité qui, vraisemblablement, obéit à des paramètres subjectifs voire politiques dans notre pays.

En ce deuxième anniversaire, Mutations voudrait ainsi renouveler son contrat avec ses lecteurs et les patriotes de tout bord qui rêvent d'un Burkina Faso digne et prospère, d'un peuple solidaire et épanoui pour poursuivre la marche.

Mutations

MUTATIONS N° 34 du 1er août 2013. Bimensuel burkinabé paraissant le 1er et le 15 du mois (contact :mutations.bf@gmail.com- site web : www.mutationsbf.net)

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

contrat

AFP

Sierra Leone: le groupe de BTP Eiffage décroche un contrat auprès de Bolloré

Sierra Leone: le groupe de BTP Eiffage décroche un contrat auprès de Bolloré

AFP

Foot: le sélectionneur du Nigeria Stephen Keshi signe un nouveau contrat de deux ans

Foot: le sélectionneur du Nigeria Stephen Keshi signe un nouveau contrat de deux ans

AFP

La France et l'Egypte signent le premier contrat

La France et l'Egypte signent le premier contrat