mis à jour le

Transferts

Michel Platini, président de l’UEFA, veut que le monde du football réfléchisse « à quelque chose de plus sain » pour éviter les dérives du marché des transferts, qui « devient un gros business », parfois « malsain » avec des joueurs devenant des « produits ».

« Moi, j’ai toujours été à la fin de mes contrats. Aujourd’hui certains joueurs deviennent des produits. Nous devons, tous ensemble, et en premier lieu la FIFA, réfléchir à quelque chose de plus sain », a-t-il expliqué devant la presse internationale vendredi à Monaco.

« Aujourd’hui, il arrive que des joueurs n’appartiennent même plus à des clubs mais à des sociétés financières ou des personnes, c’est un retour 50 ans en arrière, c’est une honte, ça devient un gros business. C’est malsain qu’un club ne fasse plus jouer un joueur pour le forcer à partir et réaliser un transfert », a poursuivi l’ancien joueur vedette de la Juventus.

Platini n’a cité aucun exemple, mais c’est le cas à Lyon, qui a écarté du groupe professionnel son attaquant « Bafé » Gomis pour le pousser au transfert vers un autre club: le joueur n’a pas prolongé son contrat et l’OL ne toucherait rien s’il rejoignait un autre club en fin de saison.

« Il faut avoir une certaine réflexion. Y compris pour le mercato d’hiver: au bout de quatre mois d’une saison, les joueurs changent! Il y a quelque chose de malsain », a conclu Platini.

AFP