mis à jour le

visite du roi Juan Carlos, le 5 novembre 2007, au Maroc. REUTERS/Anton Meres
visite du roi Juan Carlos, le 5 novembre 2007, au Maroc. REUTERS/Anton Meres

Le Maroc, eldorado pour des Espagnols en galère

Pour fuir la crise, les Espagnols sont de plus en plus nombreux à émigrer au royaume chérifien.

Le Maroc n'attire pas seulement des retraités en recherche de vitamine D. Les actifs, aussi, rejoignent le royaume chérifien. Eux, sont en recherche de travail. Depuis quelques années, les Espagnols gravement touchés par la crise, optent pour le «Morocco dream». Selon l’Institut national de la statistique espagnol (INE), le nombre d'Espagnols officiellement enregistrés en tant que résidents sur le sol marocain a été multiplié par 4, entre 2003 et 2011.

Le site d'information RFI s'est intéressé à ce phénomène d'immigration Nord-Sud, et notamment aux raisons qui poussent des millions d'Espagnols à s'exiler au Maroc, hormis  la proximité géographique. D'abord, le Maroc attire les investisseurs, malgré son taux de chomâge endémique. Contrairement à d'autres pays du Maghreb, le Maroc prône une posture d'ouverture et facilite toutes les démarches des étrangers voulant investir de l'argent dans le royaume.

Juan Carlos Sevilla a ouvert un restaurant sur le port de Tanger en 2012. Jamais, il n'aurait pu le faire en Espagne.«Ici tu peux créer quelque chose beaucoup plus facilement et rapidement », explique cet ancien chef d'équipe dans une centrale thermique. A cela, s'ajoute la vie d'expatriés: une meilleure position sociale, une piscine, une femme de ménage...

Ce flux d'immigration n'est pas prêt de se tarir. Tous les jours, la Chambre de commerce de Tanger et de Casablanca reçoivent des fournées de CV en provenance d'une Europe en crise.

Lu sur RFI

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Pour la première fois, un vaccin contre le paludisme va être testé à grande échelle  L'île où les millionnaires africains deviennent encore plus riches  La dernière monarchie absolue d'Afrique veut interdire le divorce 

Maroc

AFP

Le Maroc récupère son "monstre du Loch Ness"

Le Maroc récupère son "monstre du Loch Ness"

AFP

Nouveau gouvernement au Maroc après six mois de blocage

Nouveau gouvernement au Maroc après six mois de blocage

AFP

Le Maroc

Le Maroc

Espagne

AFP

Libye: première visite des ambassadeurs de France, GB et Espagne depuis 2014

Libye: première visite des ambassadeurs de France, GB et Espagne depuis 2014

AFP

Un Sénégalais arrivé en pirogue en Espagne touche le gros lot pour Noël

Un Sénégalais arrivé en pirogue en Espagne touche le gros lot pour Noël

AFP

Dix recruteurs présumés de l'EI arrêtés en Espagne et au Maroc

Dix recruteurs présumés de l'EI arrêtés en Espagne et au Maroc