mis à jour le

Election présidentielle 2013 : Echanges entre partis sur les enseignements a tirer

Quels enseignements tirer de l'élection présidentielle que notre pays vient d'organiser et qui a été unanimement saluée comme un succès tant au plan de l'organisation que de la mobilisation des électeurs ? La question était hier au centre d'une journée d'échanges interpartis organisée par le Centre malien pour le dialogue interpartis et la démocratie (CMIDD).

 

 

La cérémonie d'ouverture de la rencontre qui se déroulait au Grand hôtel était présidée par le coordinateur national de la Cellule d'appui au processus électoral  au ministère de l'Administration territoriale, de la Décentralisation et de l'Aménagement du territoire, Issa Tiéman Diarra. Le président  du  CMIDID, l'ancien député Seydou Nourou Keïta, et le directeur exécutif de la même structure, Moumouni Soumano, le vice-président de la CENI, Issaga Kampo, le délégué général adjoint aux élections, Aliou Sina Théra, étaient présents.

 

 

Le représentant-pays de l'Institut électoral pour une démocratie durable en Afrique (EISA), Justin Doua Gore, et les délégués de plusieurs partis politiques ont participé aux travaux.

 

 

Pour Seydou Nourou Keïta, l'élection dont le premier et le second tours se sont déroulés respectivement les 28 juillet et 11 août  est un pas décisif dans l'évolution du processus de remise en marche de la démocratie malienne. Un processus qui avait été interrompue avec le coup d'Etat du 22 mars 2012. La forte participation des électeurs à ces scrutins constitue un motif de satisfaction pour  les Maliens et a été salué à sa juste valeur par la communauté internationale.      Cependant des irrégularités et des dysfonctionnements ont été constatés par les observateurs. D'où la nécessité d'entamer des réflexions pour en tirer les enseignements et contribuer à la formulation de propositions de solutions. Conformément à ses objectifs de contribuer à l'approfondissement et la remise en marche du processus démocratique, a poursuivi Seydou Nourou Keïta, la fondation CMDID en partenariat avec EISA voulait, à travers cette journée, recenser les enseignements de l'élection présidentielle et les partager avec l'ensemble des acteurs impliqués dans son organisation.

 

 

L'ancien député a évoqué plusieurs actions à l'actif du CMIDID : la facilitation du dialogue politique pendant les périodes aigues de la crise institutionnelle et sécuritaire, l'organisation de débats télévisés, la facilitation de la signature du code de bonne conduite des partis politiques pour des élections apaisées, la formation et l'information des délégués et des cadres politiques sur les changements de la Loi électorale en rapport avec la biométrie. Le centre a aussi et surtout menée une forte campagne de sensibilisation pour le retrait des cartes NINA et la participation au vote.

 

 

Le président de EISA, Justin Doua Gore, a de son côté assuré que cette organisation ne pouvait pas rester en marge du processus électoral en cours dans notre pays. Elle a conduit 2 projets parmi lesquels le renforcement du cadre de concertation entre les organes de gestion des élections et les partis politiques. « En soutenant les rencontres de Bamako, Ségou, Sikasso, Mopti, Koulikoro et Bougouni, EISA voulait modestement pallier l'insuffisance d'informations à l'endroit des partis sur les étapes essentielles de l'élection présidentielle », a expliqué Justin Doua Gore en réitérant la volonté de l'institut d'accompagner le pays dans le processus devant conduire à la mise en place d'un nouveau parlement.

 

 

Issa Tiéman Diarra estime pour sa part qu'échanger sur les enseignements de l'élection présidentielle est une tâche pertinente et utile compte tenu de son enjeu et des perspectives de son amélioration. Le ministère de l'Administration territoriale, de la Décentralisation et de l'Aménagement du territoire a reçu de nombreux rapports des observateurs faisant ressortir les points de succès et les insuffisances constatés. Il a assuré que le département traite ces informations avec la plus grande diligence et reconnu qu'en tant que processus, l'organisation des élections au Mali a besoin de se parfaire.

 

 

La journée a été marquée par la présentation d'une communication sur les enseignements spécifiques à l'adresse des partis politiques. Cet exercice était confié au directeur exécutif du CMDID, Moumouni Soumano.

 

 

S. DOUMBIA

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

élection

AFP

Kenya: la nouvelle élection présidentielle en quatre questions

Kenya: la nouvelle élection présidentielle en quatre questions

AFP

Kenya: nouvelle élection présidentielle le 17 octobre

Kenya: nouvelle élection présidentielle le 17 octobre

AFP

Kenya: nouvelle élection présidentielle le 17 octobre

Kenya: nouvelle élection présidentielle le 17 octobre

présidentielle

AFP

Kenya: l'Occident sonne l'alarme

Kenya: l'Occident sonne l'alarme

AFP

Kenya: l'opposition appelle

Kenya: l'opposition appelle

AFP

Présidentielle au Kenya: défection de poids

Présidentielle au Kenya: défection de poids

2013

AFP

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

AFP

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

AFP

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013