mis à jour le

La Tanzanie demande la médiation de l'Ouganda dans son différend avec le Rwanda

Le président tanzanien Jakaya Kikwete a demandé à son homologue ougandais Yoweri Museveni de servir de médiateur entre la Tanzanie et le Rwanda, qui ont depuis fin mai des relations conflictuelles, a indiqué jeudi le Premier ministre tanzanien.

"Le président Kikwete a demandé au président de l'Ouganda, Yoweri Museveni, de voir comment aplanir le différend" entre la Tanzanie et le Rwanda, a annoncé jeudi à l'Assemblée nationale le Premier ministre Mizengo Pinda.

Le chef du gouvernement tanzanien répondait à une question du chef de l'opposition parlementaire, le député Freeman Mbowe, lors de débats retransmis à la télévision nationale.

La Tanzanie "n'a pas la moindre raison d'entretenir des relations conflictuelles avec le Rwanda", a souligné M. Pinda.

Les relations entre les deux pays se sont brusquement dégradées fin mai, lorsque le président Kikwete a appelé ses homologues ougandais, rwandais Paul Kagame et congolais Joseph Kabila à négocier avec les mouvements rebelles auxquels ils sont respectivement confrontés.

La proposition a été considérée comme un affront par le gouvernement rwandais qui exclut tout dialogue avec les rebelles hutus des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), basés dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC) voisine et que Kigali considère comme des responsables en fuite du génocide de 1994 au Rwanda.

Les propos de M. Kikwete ont déclenché une escalade verbale d'une violence inédite entre les présidents tanzanien et rwandais qui ont échangé depuis des menaces plus ou moins explicites.

La Tanzanie a accueilli au cours des deux dernières décennies des centaines de milliers de réfugiés fuyant les conflits à répétition dans les différents pays de la région des Grands-Lacs.

Elle a par ailleurs récemment déployé un bataillon au sein de la nouvelle "brigade d'intervention" de l'ONU, chargée d'éradiquer les différents groupes armés qui pullulent dans l'est de la RDC.

Le Rwanda est accusé par l'ONU et Kinshasa de soutenir la rébellion du M23, majoritairement tutsie, qui combat l'armée de RDC depuis mai 2012 dans le Nord-Kivu, province minière instable de l'est congolais, frontalière du Rwanda.

Kigali dément vertement et accuse en retour les troupes de Kinshasa de combattre au côté des FDLR contre le M23.

 

AFP

Ses derniers articles: Neuf éléphants en cavale meurent électrocutés au Botswana  L'affaire Grace Mugabe devant la justice sud-africaine  Soudan du Sud: au moins 25 morts dans un affrontement armé 

Tanzanie

AFP

La Tanzanie saisit et "nationalise" des diamants destinés

La Tanzanie saisit et "nationalise" des diamants destinés

AFP

La Tanzanie menace d'arrêter les défenseurs des homosexuels

La Tanzanie menace d'arrêter les défenseurs des homosexuels

AFP

Enquête sur le secteur minier: la Tanzanie suspend un journal

Enquête sur le secteur minier: la Tanzanie suspend un journal

Médiation

AFP

Gambie: ultime médiation avant l'expiration de l'ultimatum

Gambie: ultime médiation avant l'expiration de l'ultimatum

AFP

Crise en RD Congo: la médiation des évêques reconduite

Crise en RD Congo: la médiation des évêques reconduite

AFP

RD Congo: la médiation de la dernière chance

RD Congo: la médiation de la dernière chance

l'Ouganda

AFP

L'Ouganda abrite désormais un million de réfugiés sud-soudanais

L'Ouganda abrite désormais un million de réfugiés sud-soudanais

AFP

A la frontière entre l'Ouganda et la RDC, la peur au quotidien

A la frontière entre l'Ouganda et la RDC, la peur au quotidien

AFP

CAN: le Ghana réussit l'essentiel face

CAN: le Ghana réussit l'essentiel face