mis à jour le

Les caniveaux ne sont pas des dépotoirs

Certains habitants de Ouagadougou, dès les premières gouttes de pluie, s'empressent de vider leurs puits perdus qu'ils déversent dans la rue, dans l'espoir que la pluie draîne ces eaux usées et nauséabondes. Aussi, faisant fi des désagréments qu'ils causent aux autres riverains, ces pollueurs n'ont qu'un souci : se débarrasser de leur trop plein qui, parfois d'ailleurs, dégouline dans la rue pendant longtemps. Pour d'autres, c'est l'occasion de se libérer de leurs ordures ménagères. Conséquence, les (...) - Société & culture

Sidwaya

Ses derniers articles: Mise en place du Sénat : le président du Faso rencontre l'Eglise protestante  Rwanda : au moins un mort dans une attaque  Egypte : le procès de Moubarak ajourné au 19 octobre