mis à jour le

L’Afrique du Sud opposée

 L’Afrique du Sud a qualifié jeudi de « dangereuse rhétorique » le débat sur de possibles frappes militaires contre la Syrie, s’opposant à toute action armée contre le régime accusé par les Occidentaux d’avoir utilisé des armes chimiques.

« L’Afrique du Sud s’inquiète de la dangereuse rhétorique évoquant la possibilité d’une intervention militaire », indique le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

« Toute attaque sur la Syrie sans l’autorisation du Conseil de sécurité de l’ONU constituerait une grave violation de la loi internationale et saperait dangereusement l’ordre international », a renchéri le président Jacob Zuma, qui recevait jeudi à Pretoria son homologue de Sao Tomé et Principe, Manuel Pinto da Costa.

Le gouvernement sud-africain « ne croit pas que bombarder des populations qui souffrent déjà et détruire des infrastructures en Syrie contribuera à une solution durable » du conflit. « Les conséquences d’une telle opération sont imprévisibles et ne feront que durcir le conflit », ajoute-t-il.

Pretoria, membre du G20 mais aussi du groupe des BRICS avec la Russie et la Chine, se dit cependant « alarmé par la récente escalade » du conflit en Syrie et condamne l’usage d’armes chimiques.

« L’utilisation de ces armes en Syrie est très préoccupante, et est totalement inacceptable. (…) Rien ne pourra jamais justifier l’utilisation d’armes de destruction massive », a souligné Jacob Zuma.

Utilisant exactement le même vocabulaire que lors de la crise libyenne, le président sud-africain a appelé « toutes les parties impliquées dans le conflit actuel en Syrie à engager un processus de dialogue national associant tout le monde, libre de toute forme de violence, d’intimidation ou d’ingérence extérieure visant à changer le régime, afin de satisfaire les légitimes aspirations démocratiques du peuple syrien ».

Le but est selon lui d’obtenir « une transition politique négociée par des Syriens afin d’établir une société démocratique pluraliste au sein de laquelle les minorités seraient protégées ».

AFP

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

l’Afrique

Benoit DOSSEH

L'Afrique du Sud veut organiser les JO de 2024

L'Afrique du Sud veut organiser les JO de 2024

Ambroise DAGNON

Homosexualité: coming d'un espoir du foot américain et l'Afrique toujours muette

Homosexualité: coming d'un espoir du foot américain et l'Afrique toujours muette

Steven LAVON

Injustice ?! la FIFA invalide le prestigieux succès de l’Afrique du Sud sur l’Espagne

Injustice ?! la FIFA invalide le prestigieux succès de l’Afrique du Sud sur l’Espagne

Syrie

AFP

Moins de journalistes tués en 2016 mais un lourd bilan en Syrie

Moins de journalistes tués en 2016 mais un lourd bilan en Syrie

AFP

Maroc: Benkirane recadré après avoir critiqué Moscou sur la Syrie

Maroc: Benkirane recadré après avoir critiqué Moscou sur la Syrie

AFP

Jihadistes: leur nombre a doublé en Libye, mais décline en Syrie et en Irak

Jihadistes: leur nombre a doublé en Libye, mais décline en Syrie et en Irak