mis à jour le

Crise au sein du CNJ Mali : Le Ministre de la jeunesse pointé du doigt par le clan Oumar Maïga

« Nous allons  très prochainement occuper nos bureaux de gré ou de force. Le Ministre de la jeunesse et des sports sera le seul responsable des conséquences », c'est en ces termes qu'Oumar Maïga, le président du bureau issu du congrès extraordinaire du 19 mai  2012, a  exprimé la détermination de son équipe à déloger les membres du bureau sortant, dirigé par Abdoulaye Touré qui occupe le siège du CNJ avec la complicité du Ministre de la jeunesse et des sports.

Hameye Founé Mahamadane, ministre de la jeunesse et des sports

L'information a été donnée le mardi dernier par Oumar Maïga lors d'une conférence presse à la Maison des jeunes.

Selon lui, cette crise est née du congrès tenu à Tombouctou avec l'élection d'Abdoulaye Touré alors atteint par la limite d'âge (35 ans). Face à cette irrégularité qu'il qualifie d'incohérence, un comité de crise a été mis en place, composé des associations et autres mouvements de jeunes pour ramener l'ordre dans l'organisation faitière de la jeunesse malienne. C'est cette commission de crise qui a procédé au renouvellement du bureau en convoquant un congrès extraordinaire, qui a enregistré la participation des délégués de toutes les régions.

 

Pour Oumar Maiga et ses camarades, tout s'est passé à Tombouctou, sauf un congrès. «Les mandats des délégués étaient remis à un candidat pour distribution dans les différents régions et cercles. Toute chose qui va à l'encontre des textes du Cnj. Et ce n'est pas la direction nationale de la jeunesse qui valide le congrès, mais plutôt  la commission d'organisation. En plus, pour qu'un congrès soit validé, il faut que le bilan moral et financier soit présenté ! Cela n'avait pas été fait. Alors, nous jeunes du Mali, nous avons décidé de mettre en place un nouveau bureau. Nous avons fait comprendre aux membres du bureau sortant qu'il est grand temps qu'ils laissent l'affaire des jeunes aux jeunes, tout en prenant en main nos responsabilités. On avait quand même tenté une médiation. Mais avec la prise de position du ministre en faveur du bureau illégitime d'Abdoulaye Touré c'a été un échec.»

La règle de l'organisation qui fixe l'âge des membres du Conseil  a été piétinée par l'ancien bureau fort de 51 membres quand bien même les textes ne prévoient que 23 membres.

Tout ce qui s'est passé est parti d'un constat. L'immobilisme du bureau sortant, l'amateurisme et la corruption au sein du même bureau sont les principales raisons de cette crise entretenue  par le Ministre de la jeunesse et des sports.

Investi le 13 juillet 2013, le nouveau président du Conseil National de la Jeunesse, Oumar Maïga et ses alliés sont plus que jamais  décidés à mettre fin à l'anarchie  pour que seul l'intérêt de la jeunesse prime. «Nous avons récupéré ce qui nous appartient. J'ai été choisi par le congrès extraordinaire pour un mandat de trois ans. Mandat qui prendra fin le 19 mai 2015 », a lancé Oumar Maïga. «Nous sommes un bureau légitime et légal », insiste-il avant de lancer que le CNJ doit plus que jamais renouer avec son statut de structure apolitique et d'organisation faitière des associations, mouvements et organisations de la jeunesse.

Abondant dans le même sens, le vice-président du bureau issu du congrès extraordinaire  a indiqué que leur bureau est le fruit de plusieurs tractations entre les Associations, mouvements et organisations de jeunesse du Mali. Selon lui, l'ancien bureau s'est rendu coupable de bien d’irrégularités qu'il faillait  corriger pour le respect des textes. «Nous ne sommes pas venus au hasard. Il était temps pour nous de trouver une réponse à la période de crise que traversait notre organisation», avant d'ajouter que le nouveau bureau ne saurait donner lieu à une quelconque question de légitimité en ce sens qu'il a été mis en place dans la légalité.
 Gérard DAKOUO

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

crise

AFP

RDC: l'Eglise mobilise pour le respect de l'accord de sortie de crise

RDC: l'Eglise mobilise pour le respect de l'accord de sortie de crise

AFP

Crise de l'électricité

Crise de l'électricité

AFP

ONU: le Nigeria manque de financements pour lutter contre sa crise alimentaire

ONU: le Nigeria manque de financements pour lutter contre sa crise alimentaire

Mali

AFP

L'otage sud-africain détenu par Al-Qaïda au Mali "va bien", selon son père

L'otage sud-africain détenu par Al-Qaïda au Mali "va bien", selon son père

AFP

Libération d'un Suédois enlevé par Al-Qaïda en 2011 au Mali

Libération d'un Suédois enlevé par Al-Qaïda en 2011 au Mali

AFP

L'Elysée annonce "la mort accidentelle" d'un soldat français au Mali

L'Elysée annonce "la mort accidentelle" d'un soldat français au Mali

ministre

AFP

Algérie: un ministre veut des "mesures urgentes" face au flux de migrants

Algérie: un ministre veut des "mesures urgentes" face au flux de migrants

AFP

Algérie: l'auteur d'un faux compte Facebook du Premier ministre arrêté

Algérie: l'auteur d'un faux compte Facebook du Premier ministre arrêté

AFP

Décès du ministre kényan de l'Intérieur

Décès du ministre kényan de l'Intérieur