mis à jour le

Diplomatie : les étudiants de l'INHEI s'imprègnent de la réalité ghanéenne

Du 17 au 24 août 2013, le Directeur Général de l'Institut des Hautes Etudes Internationales (INHEI), Docteur Didace Zidahon Gampiné, a accompagné une forte délégation de 25 élèves diplomates en République s½ur du Ghana. Le voyage d'études avait pour but de permettre aux étudiants burkinabè de vivre d'autres réalités constructives dans leur future carrière.

Partis pour un bain linguistique et diplomatique, les futurs diplomates ont pu profiter d'un séjour d'environ une semaine pour découvrir d'autres réalités culturelles, touristique et diplomatiques.

Après les formalités d'usage à l'Ambassade du Burkina à Accra, la délégation à pu s'accorder sur un programme de visite d'une utilité avérée.

Première étape : le mausolée du Docteur Kwamé N'Krumah, situé le long de la côte de l'indépendance en face de l'ancienne maison du parlement, le parc commémoratif consacré au premier président du Ghana et pionnier de l'Union Africaine et du panafricanisme. Au milieu d'un décor sublime composé de jardin, d'espaces récréatifs se dresse un impressionnant monument en marbre. Sous ce joyau fort touristique se trouve la tombe de l'illustre disparu, et non loin, celle de son épouse Fathia et de ses enfants Gamal, Sékou et Samia.

Il est également donné à contempler le curriculum vitae, le salon d'étudiant, le premier bureau présidentiel, le téléphone, la canne et bien d'autres objets ayant appartenu à celui dont l'évocation du nom rappelle inexorablement le héros de l'histoire politique africaine à travers un musée dédié à sa mémoire. Dans la cour est exposée sa Cadillac (voiture de luxe de l'époque) dans un abri vitré.

Avant de quitter ce lieu historique un étudiant a laissé entendre ceci : « pour des futurs diplomates, il était absolument important de venir sur ces lieux et découvrir cette richesse du peuple ghanéen, j'allais dire, du peuple africain »

La seconde étape majeure a été la visite du Centre international des affaires et de la diplomatie de l'Université de Legon, créé en 1989. Le LECIAD (Legon Centre for International Affairs and Diplomacy) est l'institut diplomatique du ministère des affaires étrangères du Ghana. Rattaché à l'Université de Legon, ce centre d'études supérieures accueille actuellement 65 étudiants venant du Ghana, de la Côte d'Ivoire, du Sénégal, de Gambie et d'ailleurs.

Les cours y sont présentiels et à distance pour certains programmes spécifiques. Pour cela il est fait appel à des chercheurs mais également à des diplomates en postes ou à la retraite. Cette étape a permis aux étudiants de l'INHEI de se rendre compte des similitudes qu'il ya entre le LECIAD et l'INHEI.

Selon Clément OUEDRAOGO, Délégué Général des étudiants « cette visite conforte à plus d'un titre, car permettant de se rendre compte que nous vivons pratiquement les mêmes réalités, à l'exception de quelques différences. Quant au Docteur Philip Attuquagefio chargé de recherche au LECIAD, il serait très intéressant d'envisager un partenariat dans la mesure du possible entre son centre et l'Institut des Hautes Etudes Internationales du Burkina. Parlant de l'avenir de la diplomatie africaine, celui-ci s'est dit très confiant, vu la convergence des points de vue et des actions sur la question.

L'étape du Centre international Koffi Annan de formation au maintien de la paix, Koffi Annan International Peacekeeping Training Centre (KAIPTC) aura été édifiant pour les « apprentis » négociateurs internationaux. Elle a en effet été une belle occasion pour la délégation conduite cette fois par le Directeur des Relations Extérieures et de la Communication, Servace Maryse DABOU représentant le Directeur Général de l'INHEI. Reçu par le Général Major OB Akwa lui-même, le groupe de visiteurs burkinabé a été guidé par le Colonel Bunlugu, un officier originaire de Bolgatenga (frontière Ghana-Burkina), fier de recevoir ses voisins et frères ». La visite guidée a ainsi parcouru les bureaux, les luxueuses salles de conférences et autres séminaires, en passant par les 70 chambres où logent les pensionnaires venant d'Europe, d'Afrique et d'ailleurs au cours des rencontres.

Un exposé a servi de cadre de familiarisation avec les missions, les financements, le fonctionnement et les opportunités offertes par ce centre qui a déjà formé des milliers de personnels armés ou civils et est dans sa dixième année d'existence.

Le général OB Akwa, Directeur Général du Centre a affirmé, avant de « donner la route » à ses visiteurs qu'il attendra prochainement un signal de la part de l'INHEI dans le sens d'une collaboration académique et professionnelle future.

Il faut signaler que le KAIPTC délivre des Masters et un doctorat dans des domaines comme « Conflit-paix et sécurité » ; « genre paix et sécurité ». Il est financé par l'ONU, l'UA, la CEDEAO, des pays du Nord et le gouvernement Ghanéen, selon les besoins. Son siège se trouve à Accra et son premier responsable est nommé par le Ministère Ghanéen chargé de la Défense. L'actuel DG a été l'Aide de camp du Président John Kuffor. Il dit avoir une très bonne image du Burkina qu'il connait assez bien.

Les futurs diplomates burkinabè accompagnés de membres de leur administration ont pu visiter entre autres sites, le barrage hydroélectrique d'Akossombo avant de regagner Ouagadougou le 25 août dernier. Ils ont souhaité la multiplication de tels bains linguistiques, culturels et diplomatiques, car soutiennent-ils « que vaut un diplomate qui ignore totalement ce qui se passe autour de lui et comment les affaires et les peuples sont organisés ailleurs ... ? »

Direction des relations extérieures et de la Communication de l'INHEI

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

diplomatie

terrorisme

La Libye proteste contre l'intervention «injustifiée» de la France

La Libye proteste contre l'intervention «injustifiée» de la France

AFP

Egypte: le chef de la diplomatie en Israël pour une rare visite

Egypte: le chef de la diplomatie en Israël pour une rare visite

AFP

La Libye menacée de devenir une nouvelle Syrie, craint son chef de la diplomatie

La Libye menacée de devenir une nouvelle Syrie, craint son chef de la diplomatie

étudiants

AFP

Togo: douze mois de prison avec sursis pour deux étudiants

Togo: douze mois de prison avec sursis pour deux étudiants

AFP

Togo: libération de sept manifestants étudiants

Togo: libération de sept manifestants étudiants

AFP

Guinée: le Pr Condé, les étudiants et les tablettes numériques

Guinée: le Pr Condé, les étudiants et les tablettes numériques