SlateAfrique

mis à jour le

Le président namibien ne veut plus de «Joyeux anniversaire!»

«Stop au gaspillage!». C'est, en substance, le message surprenant adressé par le président namibien à l’occasion de son 76e anniversaire. Comme chaque année, des milliers de vœux lui ont été adressés dans la presse, le 18 août. Mais cet enthousiasme a un coût.

Hifikepunye Pohamba encourage donc ses admirateurs à privilégier les dépenses utiles, surtout lorsqu'il s’agit d’argent public. Selon The Namibian du 2 septembre 2011, ces pratiques «intéressées et lèche-bottes» sont avant tout le fait de membres de l’élite politique ou affairiste.

Quelques jours auparavant, Steven Mvula, militant pour les droits de l’homme en Namibie, a lancé la polémique, estimant que cette seule publicité rapportait un demi million de dollars namibiens (près de 60.000 euros) aux trois plus gros titres de la place:

«Les institutions publiques et privées dépensent beaucoup d'argent pour les vœux d'anniversaire du Président, alors que les gens ordinaires sont affamés. J’ai terriblement honte!», a-t-il déclaré.

Le président Pohamba, ancien prisonnier politique et combattant pour l'indépendance, est au pouvoir depuis six ans.

«Les institutions, organisations et particuliers qui souhaitent engager de telles dépenses seraient plus avisées d’utiliser ces ressources pour des œuvres de charité ou des projets de développement afin d'aider les personnes et les communautés nécessiteuses dans notre société», indique le communiqué du Président.

Rappelons que près de la moitié de la population namibienne vit en dessous du seuil de pauvreté et 13,1% des adultes sont séropositifs (CIA, 2005, 2009).

Lu sur The Namibian