mis à jour le

Silhouette d'homme et le logoTwitter. REUTERS/Dado Ruvic
Silhouette d'homme et le logoTwitter. REUTERS/Dado Ruvic

Pourquoi les dirigeants africains francophones sont-ils si nuls sur Twitter?

Les personnalités politiques africaines investissent la Twittosphère, mais de manière inégale.

Sur Twitter, tous les dirigeants africains ne se valent pas. Les chefs d'Etat des pays francophones sont beaucoup moins présents que leurs homologues anglophones. Le Sud-Africain Jacob Zuma, le Kényan Uhuru Kenyatta, le Rwandais Paul Kagamé et le Tanzanien Jakaya Kikwete, tous anglophones, font partie du Top 5. L'hebdomadaire Jeune Afrique tente d'expliquer les raisons de ce fossé numérique.

La première raison évoquée est l'accès aux nouvelles technologies. Les pays francophones sont beaucoup moins lotis que leurs voisins anglophones. En cause, les disparités de pénétration de la Toile sur le continent. «Les pays anglophones sont plus réceptifs aux évolutions technologiques», explique ainsi Diarra Diakité, conseiller technique auprès de la présidence du Mali et initiateur du compte @presidencemali. D'après lui, la soif de nouvelles technologies est aussi une question de «prédisposition culturelle».

Mais l'argument technologique n'explique pas tout: comment comprendre que Robert Mugabe soit plus actif que Macky Sall avec une pénétration d'internet deux fois plus grande au Sénégal qu'au Rwanda?

La, intervient la seconde raison: la culture. Internet et les réseaux sociaux, c'est avant tout culturel. Les pays francophones auraient hérité du pire legs de la France: son esprit fonctionnaire. Les pays anglophones, eux, ont tiré de la periode coloniale, un esprit d'entreprise plus marqué. Si l'expression est exagérée, selon le journaliste de Jeune Afrique,  elle ne manque cependant pas de sens.

La dernière élection présidentielle au Mali montre que les comportements peuvent évoluer parmi les dirigeants francophones. Tout au long de la bataille, les candidats Modibo Sidibé, Soumaïla Cissé ou le gagnant Ibrahim Boubacar Keïta ont animé leur compte Twitter. C'est sur Twitter que le vainqueur IBK a annoncé la visite de son opposant Soumaïla Cissé et le plaisir qu'il a eu de le recevoir en famille.

 


Lu sur Jeune Afrique

 

 

 

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Des forces spéciales américaines combattent toujours les djihadistes au Mali  Les orphelinats africains ferment en masse et c'est une bonne nouvelle  La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan 

Twitter

Allô?

Les Ougandais font de leur président qui téléphone au bord de la route un mème

Les Ougandais font de leur président qui téléphone au bord de la route un mème

Constestation

Comment la vidéo virale d'un pasteur a fait souffler un vent de révolte  au Zimbabwe

Comment la vidéo virale d'un pasteur a fait souffler un vent de révolte au Zimbabwe

Clichés

Une Ecossaise ment sur son voyage en Zambie (et se fait lyncher par Twitter)

Une Ecossaise ment sur son voyage en Zambie (et se fait lyncher par Twitter)