mis à jour le

Malika- L’Apr en eaux troubles

Les responsables du parti de Macky Sall sont appelés par les «Apéristes» de Malika à descendre sur le terrain pour mettre de l'ordre dans les rangs de leur formation dans cette localité. Ces derniers accusent le coordonnateur départemental, Abdoulaye Timbo, d'être à l'origine des querelles et du lobbying qui minent leurs rangs. Nos multiples tentatives pour joindre le mis en cause n'ont pas été couronnés de succès.

Les partisans de Macky Sall de la commune de Malika dénoncent la magouille au sein de leur formation politique, après avoir accusé le coordonnateur départemental de l'APR d'être à l'origine du lobbying sur la nomination au sein du gouvernement, au détriment de ceux qui ont été actifs pendant les élections présidentielles. Ils appellent les hauts responsables à rectifier le tir pour ne pas faire sombrer le parti à Malika, lors des locales prochaines. «Les transhumants ne sont que des parvenus. Nous avons subi une véritable injustice et Abdoulaye Timbo, le coordonnateur départemental, est à l'origine de ce favoritisme sur la nomination aux postes», a déclaré Ablaye Sow, responsable de l'Alliance pour la République (Apr) à Malika. «Des correspondances adressées depuis longtemps aux hauts responsables de l'Apr pour le règlement de cette situation sont restées sans suite. Aussi, y-a-t-il risque, si Mbaye Ndiaye, le directeur des structures su parti, n'intervient pas. Abdoulaye Timbo a failli à son devoir», dénoncera-t-il. Poursuivant ses diatribes, il dira : «parmi les personnes qui ont été choisies, il y en a qui n'ont même pas de cartes d'électeurs et n'ont dont pas voté à l'élection présidentielle qui opposait Me Wade à Macky Sall. Ces responsables ont été choisis et parachutés par Timbo qui n'a pas fait son travail, alors que nous, nous sommes parmi les fondateurs de l'APR depuis 2008. Mieux, nous avons usé nos forces pour massifier le parti, pendant des moments difficiles. Et malgré tout cela, voilà que nous nous sommes laissés en rade», a expliqué Ablaye Saw, face à la presse. La situation du parti de Macky Sall à Malika semble montré une opposition entre ceux qui ont été servi lors du partage du gâteau et ceux qui réclament leur part. Une situation qui risque encore de secouer l'Alliance pour la République, non encore structurée, mais aussi minée par des troubles dans beaucoup de localités, à quelques mois des locales. Nos tentatives de joindre le coordonnateur départemental ont été vaines. Nos colonnes lui sont ouvertes.

Sada MBODJ


Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye