mis à jour le

CONSTRUCTION DE L’ARENE NATIOANLE Le

L'Etat pourrait capituler quant à la construction de l'arène nationale sur le site du technopôle. Depuis la confirmation par le ministère des sports du choix de cet endroit, pro et opposants à ce projet ne cessent de s'indigner contre toute position en contradiction. Les Amis de la nature déclenchent la guerre....

Alors que les environnementalistes n'ont pas proposé, l'Etat, lui, a déjà disposé. En tout cas, des incertitudes planent désormais sur le lieu qui doit abriter le prochain temple de la lutte sénégalaise. Au premier rang de ces protestants, les écologistes. Ces derniers caressent à rebrousse-poil cette décision de l'autorité à implanter la future arène nationale dans ce poumon vert de Dakar (le Technopôle). «Pourquoi veut-on, du jour au lendemain, changer d'option pour aller perturber un écosystème qui est en train de retrouver son équilibre», s'interrogeait Mamadou Berthé, secrétaire général national du Rassemblement des Ecologistes du Sénégal. Des voix autorisées s'associent également à ces propos pour montrer leur indignation envers ce projet. C'est le cas du député Cheikh Omar Sy qui met à nu d'autres zones d'ombres liées singulièrement à la quiétude des populations. «L'Etat doit prendre le temps de bien réfléchir. Une arène nationale au technopôle causera d'énormes problèmes de sécurité, la route nationale est déjà très étroite à ce niveau ; un réel problème donc de circulation. Sans parler de la sécurité», lâche ce représentant du peuple. D'ailleurs, le député ne compte pas s'en limiter aux simples déclarations. «J'ai déjà initié une pétition à l'Assemblée Nationale. Je vais poursuivre la sensibilisation auprès des citoyens pour intensifier la lutte et glaner les cinq mille signatures». D'autres inconditionnels ont aussi pris position contre l'érection d'une arène nationale sur le site du Technopôle à l'instar de Mor Talla Kane. «Je rappellerai simplement que le Technopôle était destiné à être pour notre pays ce que Mumbai est à l'Inde, un pôle informatique et un centre d'incubation pour l'économie numérique autour de laquelle se construit aujourd'hui l'avenir des nations modernes», révèle le directeur exécutif du CNES (Confédération National des Employeurs du Sénégal. De son côté, Oumar Cissokho, secrétaire général de l'Union des organisations des producteurs de la vallée des Niayes de Pikine, a estimé que «la construction prochaine d'une arène nationale au Technopôle de Dakar va entraîner la disparition complète des activités maraîchères dans la zone et augmenter le taux de chômage».

Les lutteurs en garde-fou...

Mais, à l'opposée de tous ces «suffrages», les grands bénéficiaires de ce futur joyau comptent s'ériger en boucliers contre tout contempteur. «Nous saluons l'initiative. Des gens salissent la réputation de la lutte, en parlant de violence. Mais, qu'ils sachent que nous sommes fin prêts à leur faire face, nous ne voulons aucun autre site que celui du Technopôle. Nous sommes prêts à défendre, par tous les moyens, notre joyau. Les lutteurs ont décidé d'accompagner l'Etat dans la matérialisation du projet», avait laissé entendre, lors d'un point de presse, Boy Kairé, le président de l'Association des lutteurs en activités.

L'Etat encore noyé au technopôle...

Quoi qu'il advienne, l'Etat n'a, jusque-là, daigné rétorquer à toutes ces polémiques. Pour autant, le ministre des sports avait déjà décidé de rompre avec le doute, pour décréter haut et fort, que le site définitif choisi était le technopôle. Et ce, en conformité avec les experts chinois. C'est peut-être le début d'une «guerre» larvée à l'infini.

Jacques GOMIS


Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

construction

AFP

Bénin: au moins 3 morts dans l'effondrement d'un immeuble en construction

Bénin: au moins 3 morts dans l'effondrement d'un immeuble en construction

AFP

Libye: enlèvement de quatre Italiens travaillant dans la construction

Libye: enlèvement de quatre Italiens travaillant dans la construction

AFP

Afrique du Sud: un millier d'ouvriers renvoyés d'une grande centrale en construction

Afrique du Sud: un millier d'ouvriers renvoyés d'une grande centrale en construction

polémique

AFP

Cameroun: en pleine polémique sur la CAN-2019, la Fifa dissout l'exécutif de la Fédération

Cameroun: en pleine polémique sur la CAN-2019, la Fifa dissout l'exécutif de la Fédération

AFP

Accident Camrail au Cameroun: polémique autour des indemnisations

Accident Camrail au Cameroun: polémique autour des indemnisations

AFP

Maroc: polémique autour d'une lettre attribuée

Maroc: polémique autour d'une lettre attribuée