mis à jour le

MOUSSA NDIAYE SUR LA LISTE DE GIRESSE

Moussa Ndiaye se veut clair. «Le Sénégal doit impérativement décrocher son sésame pour Brésil 2014». L'ancien attaquant des Lions n'accorde cependant pas une importance capitale à la non sélection de certains ténors comme Demba Bà, Issiar Dia... Quant au second mandat d'Augustin Senghor, le finaliste de la CAN 2002 demande de l'humilité.

Quelle lecture faites-vous de la liste d'Alain Giresse ?

«Les Binationaux, c'est bon, mais il faut savoir limiter»

Il est libre de sélectionner qui il veut. En tout cas, qu'il sache qu'il est là pour gagner. L'Ouganda, ce n'est pas une équipe qui doit nous tenir tête. Il a fait un choix pas mal, reste aux joueurs de prouver qu'ils méritent d'être là. Si ce sont les joueurs qui lui obéissent, il a raison de les convoquer. Mais, je crois aussi que ces jeunes doivent apprendre des anciens. Il faut qu'ils acceptent de mouiller le maillot. Car, il y a une centaine de joueurs qui pouvaient faire l'objet de cette sélection.

Binationaux ou autres, peu importe. L'essentiel, c'est qu'Alain Giresse nous apporte de bons résultats. Cela dit qu'on doit se qualifier pour les barrages. On ne doit pas se focaliser sur ces appellations. S'il n'a pas appelé les cadres, il a ses raisons. Un binational peut être plus valeureux qu'un local ou autre. Mais, il ne doit pas se focaliser sur ces derniers. Le football, c'est la complémentarité. Chacun apporte son acquis en club.

Quel sera la clé du match contre l'Ouganda ?

«Contre Ouganda, il ne faut pas perdre de temps»

En tout cas, contre l'Ouganda, le Sénégal doit jouer pour gagner et non pour un match nul. Il faut qu'ils marquent le plus de buts possibles et ce, dès la première période. Dans ces genres de matchs, il faut toujours se mettre à l'abri. Il faut aussi qu'ils aient de la volonté, qu'ils sachent que jouent pour la nation qui leur fait confiance, tout comme au staff technique. Les joueurs ne doivent viser que la victoire.

L'actualité, c'est aussi la réélection de Me Augustin Senghor...

«La FSF, ce n'est pas un problème de personne»

Je n'ai rien à dire sur sa réélection. Ce sont les acteurs du football qui ont décidé. J'espère que c'est mieux pour le football sénégalais. On ne peut que le féliciter. L'essentiel, c'est qu'il faut remettre le football sénégalais sur le bon chemin. Le Sénégal doit régner sur la scène internationale. Ce n'est pas un problème de personne, il faut juste que les acteurs acceptent d'unir leurs forces, pour l'intérêt du football. Ils doivent aussi taire leurs différends. Tous ces pays qui s'imposent sur le plan mondial, n'ont pas plus de potentiel que nous.

Propos recueillis par Jacques GOMIS







Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

liste

AFP

Patrimoine mondial en péril: 55 sites sur la liste

Patrimoine mondial en péril: 55 sites sur la liste

AFP

Foot: Aubameyang et Yaya Touré tête de liste pour le joueur africain 2015

Foot: Aubameyang et Yaya Touré tête de liste pour le joueur africain 2015

AFP

Le Nigeria retiré de la liste des pays où la polio est endémique

Le Nigeria retiré de la liste des pays où la polio est endémique