mis à jour le

Enfance défavorisée : le MPJ PARRAINE DES COURS DE VACANCES ET DES INSCRIPTIONS

La troisième édition des cours de vacances du Mouvement pour la persévérance de la jeunesse (MPJ) a débuté le 12 août dernier et devrait s'achever le 12 septembre. Confirmation en a été donnée lundi au cours d'un point de presse animé au second cycle de N'Tomikorobougou par Mory Ibrahima Kéita, Sory Ibrahima Cissé et Youba Dramé, respectivement président, secrétaire général et parrain du MPJ.

L'édition actuelle s'adresse à environ 500 auditeurs de la 9è année fondamentale des 23 quartiers de la Commune III de Bamako. Les cours sont dispensés  dans les écoles publiques des quartiers Badialan I, II et III, N'Tomikorobougou, Samé, Koulouba, Darsalam, Koulouba et Sogonafing, tous en Commune III. Ils sont destinés essentiellement aux enfants de parents démunis ou aux orphelins préalablement identifiés par des enquêtes menées par les responsables du Mouvement. Les matières enseignées sont les mathématiques, le français, la physique-chimie et l'anglais.

Le Mouvement parraine aussi des enfants en âge de scolarisation. A cet effet, il fait établir, au besoin, des actes de naissance pour ceux qui n'en ont pas afin de les inscrire à l'école.

Selon le président du Mouvement, Mory Ibrahima Kéita, les frais d'inscription s'élèvent conventionnellement à 7.500 Fcfa au niveau des comités de gestion scolaire (CGS). Au moment de l'inscription de l'enfant, pour des raisons humanitaires, un tarif préférentiel est accordé aux enfants parrainés par le mouvement soit 2500 Fcfa pour les garçons et 2000 Fcfa pour les filles, en vue d'encourager la scolarisation de la petite fille. Dans cette perspective, le Mouvement pour la persévérance de la jeunesse envisage de parrainer des élèves défavorisés lors de la rentrée prochaine, indique Mory Ibrahima Kéita.

Pour les cours de vacances, des tests seront organisés à la mi-septembre pour jauger l'efficacité de l'entreprise et récompenser les meilleurs apprenants.

Créé en décembre 2011, le MPJ a, jusqu'en 2013, pu inscrire à l'école 230 enfants défavorisés de différents quartiers de la Commune III.

S. Y. WAGUE 

enfance

AFP

Burkina: une enfance

Burkina: une enfance

AFP

"Petit pays" ou l'innocence perdue d'une enfance burundaise

"Petit pays" ou l'innocence perdue d'une enfance burundaise

Ambroise DAGNON

JO de Sotchi: Sharapova retrouve la terre de son enfance en tant que consultante de NBC

JO de Sotchi: Sharapova retrouve la terre de son enfance en tant que consultante de NBC

vacances

Vacances

PHOTOS. Sur les plages maghrébines, le burkini côtoie le bikini

PHOTOS. Sur les plages maghrébines, le burkini côtoie le bikini

Tourisme

Où les Africains partent-ils en vacances?

Où les Africains partent-ils en vacances?

AFP

Zimbabwe: Mugabe "désolé" d'avoir dû prolonger ses vacances

Zimbabwe: Mugabe "désolé" d'avoir dû prolonger ses vacances