mis à jour le

Chaines de valeurs céréalières : Plaidoyer pour la promotion des filières agricoles au Mali

Hier dans la salle de conférence du CNPM, le ministre de l’Agriculture, Baba Berthé, accompagné du ministre de l’industrie et du commerce, Tiéna Coulibaly et de l’Ambassadrice des Etats Unis, Mary Beth, a procédé à l’ouverture de la rencontre sur le processus de mise en place des réseaux des acteurs des chaines de valeurs céréalières.

 

Baba Berthe, ministre de l’agriculture

C’est avec plaisir que je participe à cette cérémonie lançant une réunion sur la mise en place des réseaux des acteurs des chaines de valeurs céréalières au Mali. Le gouvernement des Etats-Unis se félicite de pouvoir soutenir et accompagner ces activités dans le cadre de l’initiative, du président Obama, dénommée « Feed the Future » (Initiative Alimentaire pour l’Avenir) mise en ½uvre par le projet Initiatives Intégrées pour la Croissance Economique au Mali (IICEM) de l’USAID  » a déclaré Mme l’Ambassadrice des Etats Unis au Mali.

 

Pour Mary Beth, cette rencontre permettra de faire le point de toutes les initiatives déjà entreprises pour le développement des chaines de valeurs céréalières. Elle fournira l’occasion aux principaux acteurs d’échanger sur leurs préoccupations afin d’établir une feuille de route consensuelle pour la mise en place des réseaux des chaines de valeurs céréalières. Enfin, elle mettra en place un groupe de travail pour conduire et finaliser tout le processus.

 

En effet, les mécanismes qui seront créés contribueront à établir des liens de collaboration entre les différents maillons des chaines de valeurs, permettant par la suite de fonder une coordination nationale des professions des céréales, a-t-elle révélé. Celle-ci initiera des actions concrètes et engagera le plaidoyer afin d’éliminer toutes les formes d’entrave à la promotion et à la       compétitivité des chaines de valeurs céréalières au Mali et dans la sous-région ouest-africaine.

 

L’Ambassadrice a rappelé que conformément aux objectifs de « l’Initiative Alimentaire pour l’Avenir« , l’USAID, a, au cours de ces dernières années, apporté un appui considérable aux   différents acteurs des chaînes de valeurs céréalières dans ses zones d’intervention au Mali. Quelques unes de nos activités antérieures ont été malheureusement interrompues suite aux événements de 2012.

 

Mais pour 2013 seulement, on peut citer l’aménagement et la réhabilitation de seize périmètres irrigués et de retenues d’eau couvrant plus de 600 hectares, la construction de cinquante-six magasins de stockage de produits agricoles d’une capacité totale de 150 tonnes, l’accompagnement de plus de trente quatre mille acteurs ainsi que la sensibilisation des autorités sur les avantages et les gains de la libre circulation des denrées alimentaires et des céréales, a-t-elle conclu.

 

Pour sa part, le ministre de l’Agriculture, Baba Berthé, a rappelé que depuis son accession à l’indépendance, l’Etat du Mali, en synergie avec ses partenaires, a déployé d’importants efforts pour accroître la production et la productivité agricole, en particulier celle des céréales notamment le recrutement de plusieurs milliers d’agents chargés d’exécuter les tâches d’appui conseil, la construction d’ouvrages dans le cadre de la maitrise de l’eau et de l’intensification de la production, la subvention des engrais/semences et la mise au point des nouvelles technologies sur les céréales, a-t-il relevé.

 

« Permettez moi de signaler que la grave crise politico-institutionnelle que le Mali a connue en 2012 est en train d’être résorbée grâce à une mobilisation sans précédent de la communauté internationale qui, par ailleurs, contribue fortement à l’amélioration de nos systèmes de production par des appuis multiformes: financement de projets, fourniture d’intrants, formation des producteurs et des agents d’encadrement« , a précisé le ministre.

 

C’est dans cette optique que le projet Initiatives Intégrées pour la croissance économique au Mali (IICEM), un projet de l’USAID, dit-il, a apporté son assistance au processus de mise en place des interprofessions céréalières. Avant de souligner que les producteurs, les commerçants et les transformateurs de céréales doivent travailler en synergie pour rendre les chaînes de valeurs, autrement dit, les filières plus compétitives sur les marchés extérieurs et plus rentables pour l’économie nationale.

 

Selon lui, les interprofessions sont un cadre de plaidoyer et de lobbying pour aider le gouvernement à adopter des politiques et des orientations en matière de promotion des filières agricoles et de développement agricole en général. Aussi, le projet IICEM a entamé l’accompagnement des commerçants et des transformateurs de céréales à travers une campagne de plaidoyer pour la suppression des entraves au commerce de céréales, a-t-il soutenu.

 

Baba Berthé a insisté sur le fait que le commerce à travers la génération des revenus et le partenariat est un puissant facteur de développement de l’agriculture. De ce fait, il a ajouté que l’amélioration continue de la production et de la productivité agricoles est intimement liée à la commercialisation des produits et à la génération des revenus monétaires intéressants pour les exploitants agricoles.

 

« J’invite tous les acteurs à développer des synergies permettant de concevoir et de mettre en place des mécanismes appropriés pour faciliter le fonctionnement des interprofessions céréales et des marchés » a-t-il conclu.

Moulaye HAIDARA       

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

valeurs

AFP

Hollande: nous allons "marcher pour les valeurs que la Tunisie représente"

Hollande: nous allons "marcher pour les valeurs que la Tunisie représente"

AFP

Mondial-2014: l'Afrique envoie ses valeurs sûres

Mondial-2014: l'Afrique envoie ses valeurs sûres

salsabil chellali

La “Une” islamophobe de Valeurs Actuelles qui s’inquiète de la naturalisation des musulmans de France

La “Une” islamophobe de Valeurs Actuelles qui s’inquiète de la naturalisation des musulmans de France

Mali

AFP

La famille d'Adama Traoré sollicite "l'implication" du Mali

La famille d'Adama Traoré sollicite "l'implication" du Mali

AFP

Le Mali évoque des soldats "disparus" depuis une attaque jihadiste

Le Mali évoque des soldats "disparus" depuis une attaque jihadiste

AFP

L'état d'urgence au Mali prorogé de huit mois, jusqu'

L'état d'urgence au Mali prorogé de huit mois, jusqu'