mis à jour le

Tunisie: Annahda charge Ansar Ashariaa

Le premier ministre tunisien Ali Larayedh a accusé, mardi lors d’une conférence de presse, le principal mouvement salafiste jihadiste de la Tunisie, ”Ansar Ashariaa”, d’être lié à Al-Qaïda et d”’être responsable des assassinats” des députés de l’opposition laïque tunisienne Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi ”ainsi que de nos martyrs de la police et de l’armée nationale”.

“Nous avons décidé de classer Ansar Ashariaa comme +organisation terroriste+”, a indiqué le PM tunisien, ajoutant qu’”Ansar Ashariaa est en liaison avec Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) et d’autres terroristes”, et que la Tunisie luttera contre ce groupe “quels que soient les sacrifices”.

L’assassinat, en février, de Chokri Belaïd avait entraîné la chute d’un premier gouvernement dirigé par les islamistes du mouvement Ennahda. Le meurtre de Mohamed Brahmi, le 25 juillet, a provoqué une crise politique toujours en cours en Tunisie.

M. Larayedh a, aussi, accusé ce groupe d’être derrière la cellule armée que les forces tunisiennes pourchassent depuis des mois à la frontière avec l’Algérie, au Mont Chaambi, où une quinzaine de militaires ont été tués.

“Cette organisation, qui est impliquée dans les opérations terroristes commises en Tunisie, est responsable d’un réseau de stockage d’armes, de la planification d’assassinats, d’attaques contre des postes des forces de sécurité et de l’armée”, a-t-il assuré.

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables”