mis à jour le

Acte 3 de la décentralisation : Le gouvernement recule

Barthélémy Diaz avait raison. " L'acte 3 de la décentralisation, ne passera pas " avait-il dit. le gouvernement a fait volte face si l'on en croit Arame Ndoye qui soutient : " Il n'est pas prévu de toucher la limite actuelle des collectivités". Le Ministre de l'Aménagement du territoire et des Collectivités locales a rassuré les élus locaux et les populations hostiles aux réformes que l'acte 3 de la décentralisation ne sera pas effective d'ici au 16 mars 2014, date de la tenue des élections rurales, municipales et régionales. Pourtant un consensus a été trouvé sur la communalisation et la départementalisation à la suite de concertations avec les acteurs. Seulement, certains élus locaux, à l'image de Barthélemy Diaz étaient montés aux créneaux pour dire leur intention de se battre comme ce fut le cas le 23 juin 2011 quand il s'est agit de voter la loi sur le ticket présidentiel, pour faire reculer le gouvernement dans sa volonté de faire disparaitre des communautés rurales et de rattacher certaines régions à d'autres.

Rewmi.com/MK

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

décentralisation

AFP

Tunisie: les élus de la Constituante se penchent sur la décentralisation

Tunisie: les élus de la Constituante se penchent sur la décentralisation

AFP

Mali: l'Etat s'engage

Mali: l'Etat s'engage

Actualités

Etats généraux de la décentralisation au Mali : Pourvu que ce ne soit pas seulement un Grand Sumu ! (1)

Etats généraux de la décentralisation au Mali : Pourvu que ce ne soit pas seulement un Grand Sumu ! (1)

gouvernement

AFP

Mali: le ministre de la Défense nommé chef du gouvernement

Mali: le ministre de la Défense nommé chef du gouvernement

AFP

Nouveau gouvernement au Maroc après six mois de blocage

Nouveau gouvernement au Maroc après six mois de blocage

AFP

Cinq mois après les législatives, le Maroc toujours sans gouvernement

Cinq mois après les législatives, le Maroc toujours sans gouvernement