mis à jour le

Recours

Me El Hadj Diouf, l'avocat de l'Etat sénégalais, après un entretien avec le chef de l'Etat au mois de Mars dernier, avait annoncé que Macky Sall, n'est pas hostile à une médiation pénale comme le prévoit la loi, pour permettre à l'Etat de recouvrer ses biens. En substance, si les présumés voleurs sont prêts à rendre 80% des sommes détournées, ils pourraient échapper à la prison et garder les 20% restants. En toile de fond, une idée : un bon accord vaut mieux qu'un mauvais procès.

La proposition avait aussitôt été démentie par le porte-parole de la présidence Abou Abel Thiam, puis confirmée par le porte-parole du gouvernement Abdou Latif Coulibaly, pour être, une nouvelle fois, démentie par la ministre de la Justice Aminata Touré. Mais les derniers développement de l'affaire Tahibou Ndiaye semble donner raison au bouillant avocat. L'ancien directeur du Cadastre aurait marchandé sa libération avec le procureur spéciale près la Crei. Au final son dossier a été classé sans suite. Et selon nos confrères du journal Libération, quatre pontes de l'ancien régime négocieraient actuellement avec les autorités pour éviter de rejoindre Karim Wade à Rebeuss. Et tout ceci, avec la bénédiction du ministre de la justice. Que dire du président de la République lorsqu'il déclarait orbi et urbi que " Les procédures judiciaires en cours seront résolument poursuivies jusqu'à leur terme, sans compromission possible". L'affaire Tahibou Ndiaye vient de démentir Macky Sall.

REWMI.COM/ACD

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

Médiation

AFP

Burkina: la médiation ouest-africaine accusée de précipitation

Burkina: la médiation ouest-africaine accusée de précipitation

AFP

Soudan du Sud: le chef des rebelles en appelle

Soudan du Sud: le chef des rebelles en appelle

AFP

Burundi: ICG s'alarme des "prémices de guerre" et appelle

Burundi: ICG s'alarme des "prémices de guerre" et appelle