mis à jour le

Tunisie: le gouvernement impute les meurtres d'opposants

Le Premier ministre tunisien Ali Larayedh a affirmé ce mardi que le principal mouvement salafiste du pays, qu'il accuse d'être lié à Aqmi, est responsable des assassinats de Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi.

Yahoo! Actualités

Ses derniers articles: Les familles des otages du Niger retenus depuis 3 ans manifestent  Marche symbolique  Egypte: le procès de Moubarak ajourné au 19 octobre 

gouvernement

AFP

Guinée-Bissau: le président démet le gouvernement

Guinée-Bissau: le président démet le gouvernement

AFP

Maroc: toujours pas de nouveau gouvernement un mois après le scrutin

Maroc: toujours pas de nouveau gouvernement un mois après le scrutin

AFP

L'Ethiopie remanie son gouvernement après des manifestations

L'Ethiopie remanie son gouvernement après des manifestations

meurtres

AFP

Les meurtres ethniques déchirent une ville sud-soudanaise

Les meurtres ethniques déchirent une ville sud-soudanaise

AFP

Soudan du Sud: l'armée loyaliste rejette les accusations de meurtres et de viols

Soudan du Sud: l'armée loyaliste rejette les accusations de meurtres et de viols

AFP

HRW accuse une force paramilitaire de viols, meurtres et pillages au Darfour

HRW accuse une force paramilitaire de viols, meurtres et pillages au Darfour

salafiste

AFP

Au Maroc, un cheikh salafiste

Au Maroc, un cheikh salafiste

Reconversion

L'histoire vraie d'une salafiste devenue athée

L'histoire vraie d'une salafiste devenue athée

Tabou

Etre gay, une maladie, selon les islamistes tunisiens

Etre gay, une maladie, selon les islamistes tunisiens