mis à jour le

A la tribune

 

Formes arrondis, coloris audacieux et souci du détail sont les caractéristiques du sac Diva, imaginé pour la femme charismatique et naturellement élégante. Parfait équilibre entre fonctionnalité et recherche esthétique, le sac « mallette » Diva rappelle les sacs des années 1950 : portés à la main et tenus près du corps, ils s'imposaient comme le prolongement naturel de la tenue, révélant une gestuelle gracieuse et résolument féminine. Plébiscités par la jetset à l'époque de la Dolce Vita, ces sacs étaient déclinés en modèles de jour ou du soir et rehaussaient la silhouette d'une élégance absolue. Bulgari s'est donc inspiré du glamour des nombreuses stars du cinéma qui ont porté les bijoux de la marque pour signer un modèle imprégné de l'atmosphère magique de ces années, tout en le relevant d'une touche de modernité.

_Bulgari-DIVA-

Dans cette collection de pièces uniques, l'excellence légendaire des accessoires Bulgari est à son apogée. Les créations haut de gamme, toutes également proposées en petit modèle, sont réalisées en crocodile précieux décliné en bleu topaze, vert émeraude, rose thé et rose framboise, sans oublier un délicat vert d'eau. Dans la plus pure tradition de Bulgari, la ligne Diva est elle aussi rehaussée d'un élément décoratif distinctif : le célèbre motif Serpenti des collections de joaillerie, déjà à l'honneur dans la collection d'accessoires qui lui est dédiée, est évoqué par un reptile sinueux qui ondule à la surface du sac. Dans un fascinant jeu de superpositions, le sac Diva est orné d'une tête de reptile sous laquelle est dissimulé le fermoir, ajoutant une irrésistible part de mystère à ce véritable joyau de maroquinerie.

L'esthétique particulièrement soignée des écailles et de la tête est le fruit d'une technique ancestrale dite de la cire perdue, encore utilisée aujourd'hui pour les créations de haute joaillerie Bulgari. Très répandu à l'époque classique et redécouvert ensuite à la Renaissance, ce procédé complexe s'est révélé utile en joaillerie, puisqu'il permet de produire des éléments d'une qualité incomparable, notamment ceux de très petite taille et de forme élaborée comme les écailles du serpent. De minutieuses répliques en cire de ces écailles sont montées, en quantité voulue, sur une sorte d'« arbrisseau », puis placées à l'intérieur d'un cylindre, lequel est ensuite rempli de plâtre. Une fois le cylindre posé à l'intérieur d'un four spécialement conçu à cet effet, le plâtre se solidifie et les petites écailles en cire fondent, laissant ainsi de petits espaces vides dans lesquels le métal est coulé, et donnant vie à un nouvel « arbrisseau » des plus précieux sur lequel seront prélevées les écailles prêtes à orner le fermoir-bijou. Celui-ci est ensuite serti de pierres dures aux couleurs vives, comme le lapis-lazuli, l'améthyste et le jade, qui viennent sublimer les yeux et la queue du reptile.

Topazio--Diva

La fabrication de ces créations uniques exige des compétences artisanales d'exception. Chaque sac est réalisé sur une « forme », selon une technique qui rappelle la confection d'un vêtement sur mesure. Le sac est ainsi assemblé en appliquant la peau sur une sculpture en bois qui sert de modèle, garantissant le parfait équilibre des volumes.

Le travail des peaux n'est pas en reste : le processus élaboré de l'agatatura, auquel est soumise la peau de crocodile, rend ce dernier particulièrement lisse et lumineux, à l'instar d'une pierre précieuse. En outre, la rondeur des écailles est soulignée, évoquant la taille cabochon, un classique de la joaillerie Bulgari. Si le charme d'une femme possède d'innombrables facettes, le sac Diva réserve lui aussi quelques surprises. Fidèle aux audacieuses combinaisons chromatiques de Bulgari, la doublure du sac est déclinée dans un coloris contrastant, tandis qu'une petite poche dissimule un élégant petit miroir rond au manche gainé de cuir. Une touche supplémentaire de séduction féminine, pour cette « Diva » vouée à capter l'attention au premier regard.

 LNT

 

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

tribune

AFP

Presse économique: La Tribune se lance en Afrique

Presse économique: La Tribune se lance en Afrique

La rédaction

Tribune Libre. Enseignement en Algérie : Entre la qualité d’hier et la quantité d’aujourd’hui

Tribune Libre. Enseignement en Algérie : Entre la qualité d’hier et la quantité d’aujourd’hui

Ecologie

L'arbre est la solution

L'arbre est la solution

diva

Tjikan

La diva Oumou Sangaré attendue cette année à la Mecque !

La diva Oumou Sangaré attendue cette année à la Mecque !

Actualités

La diva libanaise Majda Roumi a enflammé Carthage !

La diva libanaise Majda Roumi a enflammé Carthage !

satarbf

Google célèbre la « diva » Warda Al Jazaïria

Google célèbre la « diva » Warda Al Jazaïria