mis à jour le

Un opposant djiboutien arrêté au Yémen risque l'extradition

Momamed Houssein Alhoumekani, considéré comme un témoin clé dans l'affaire « Borrel », du nom du juge français assassiné à Djibouti en 1995 a été arrêté le 24 août 2013 dans la capitale yéménite, Sanaa. Parti visiter des membres de sa famille, cet opposant risque l'extradition vers Djibouti. « Nous n'avons pas beaucoup d'informations sur son interpellation (...) Nous craignons qu'il ne soit prochainement extradé vers Djibouti, et donc pour sa sécurité », a indiqué son avocat, Me Luc Cambier, à l'AFP. Une probable extradition de ce témoin, peut être synonyme de condamnation à mort, tant Alhoumekani a mis en cause le président Ismael Omar Guelleh dans l'assassinat du juge Borrel.

Afrik

Ses derniers articles: La dépouille de Thomas Sankara exhumée, le Burkina Faso retient son souffle  L'Arabie Saoudite classe l'Algérie sur liste noire du financement du terrorisme  La Premier League, nouvelle terre d'accueil des joueurs africains 

opposant

AFP

La Zambie empêche l'entrée d'un opposant sud-africain

La Zambie empêche l'entrée d'un opposant sud-africain

AFP

Ethiopie: un opposant condamné

Ethiopie: un opposant condamné

AFP

Niger: un opposant écroué pour "complot" présumé contre le régime

Niger: un opposant écroué pour "complot" présumé contre le régime

Yémen

AFP

Le choléra a fait 115 morts en 2 semaines au Yémen (CICR)

Le choléra a fait 115 morts en 2 semaines au Yémen (CICR)

AFP

Yémen : des ONG dressent un tableau humanitaire apocalyptique

Yémen : des ONG dressent un tableau humanitaire apocalyptique

AFP

MSF dit avoir soigné 55.000 blessés dans le conflit au Yémen

MSF dit avoir soigné 55.000 blessés dans le conflit au Yémen