mis à jour le

La nouvelle grille des salaires sera appliquée en octobre, selon M. Benhamadi

Bonne nouvelle pour les postiers ! «La nouvelle grille des salaires d'Algérie Poste sera appliquée dès le 1er octobre prochain avec effet rétroactif à partir de 2008», a annoncé hier Moussa Benhamadi, ministre de la Poste et des Technologies de l'information  et de la communication. Dans un entretien accordé à l'APS, M. Benhamadi a justifié le retard qu'accuse la mise en application de la nouvelle grille des salaires par des raisons d'ordre administratif. Ce retard est dû «à des raisons purement administratives», a-t-il expliqué. Il convient de rappeler que la convention collective portant sur la nouvelle grille des salaires des travailleurs d'Algérie Poste a été signée le 10 juin dernier, suite à la grève menée au mois d'avril par les postiers à l'échelle nationale. Il a fallu que ces derniers déclenchent de nouveau un débrayage illimité dans pratiquement toutes les wilayas pour que le département de Benhamadi réagisse en faveur de ces travailleurs qui n'attendent que la concrétisation des engagements du ministre en personne. Ce dernier a indiqué que l'entrée en vigueur de la nouvelle grille des salaires sera supervisée par une commission centrale ainsi que des commissions régionales dans les wilayas. «Le dernier accord conclu entre Algérie Poste et le partenaire social remonte au 26 juin dernier, il a été signé en présence de  Abdelmadjid Sidi Saïd, secrétaire général de l'UGTA», a ajouté M. Benhamadi. Néanmoins, les travailleurs qui gèlent l'activité, entraînant des désagréments énormes aux usagers des postes se démarquent de cette instance syndicale qui, d'après eux, défend les intérêts de l'employeur et non ceux des travailleurs. L'UGTA a été dénoncée à maintes reprises par ces travailleurs qui, d'après leurs dires, ne se reconnaissent en aucun cas dans ce syndicat. Mais le ministre impute ces grèves à répétition au «manque de communication entre les travailleurs et l'administration», ce qui a créé une certaine équivoque, assurant que l'opération de mise en application se poursuit. Le ministre, qui rappelle les procédures, souligne qu'«il était nécessaire d'inscrire la convention collective à l'inspection du travail pour l'étudier». C'est la raison pour laquelle la mise en ½uvre de la nouvelle grille des salaires a pris du temps, d'après l'explication de M. Benhamadi. Le conflit à l'EMS doit être réglé par une convention collective Le conflit social opposant les travailleurs d'EMS (Express Mail Service), une filiale d'Algérie Poste, à l'administration, n'a toujours pas trouvé de dénouement. Le ministre des PTIC a affirmé que cet établissement est une société par actions (SPA), qui «nécessite (...) la signature d'une convention collective et une nouvelle grille particulières.»   Le conflit social qu'alimentent des revendications salariales au sein de cette entreprise «doit être réglé par la signature d'une convention collective», estime M. Benhamadi. Les travailleurs de l'EMS ont déclenché un débrayage de plusieurs jours au mois de juillet dernier. Ils revendiquent l'alignement sur la nouvelle grille des salaires d'Algérie Poste.     Mais jusque-là, aucun accord n'a été obtenu pour le règlement de ce conflit. Et les revendications des travailleurs de l'EMS ne sont toujours pas satisfaites.

nouvelle

AFP

En Egypte, le rêve d'une nouvelle capitale en plein désert

En Egypte, le rêve d'une nouvelle capitale en plein désert

AFP

Macron en Algérie pour "une nouvelle relation" apurée du passé

Macron en Algérie pour "une nouvelle relation" apurée du passé

AFP

L'impasse électorale, la nouvelle plaie de l'économie libérienne

L'impasse électorale, la nouvelle plaie de l'économie libérienne

Salaires

AFP

Nigeria: les fonctionnaires en guerre contre les salaires impayés

Nigeria: les fonctionnaires en guerre contre les salaires impayés

AFP

Mugabe tient l'Occident responsable du non paiement des salaires des fonctionnaires

Mugabe tient l'Occident responsable du non paiement des salaires des fonctionnaires

AFP

Mauritanie: le président Aziz annonce une hausse des salaires des fonctionnaires

Mauritanie: le président Aziz annonce une hausse des salaires des fonctionnaires