mis à jour le

Non au ramassage du sable drainé par les eaux de pluie

C'est un secret de Polichinelle : le Burkina Faso compte de nombreux chômeurs. Et certains d'entre eux, pour subvenir à leurs besoins, se débrouillent, comme ils peuvent. Ce qui est tout à fait normal. Mais là où le bât blesse, c'est que d'aucuns, en voulant coûte que coûte assurer leur pain quotidien, s'adonnent à des activités qui dégradent l'environnement. Sont de ceux-là, les jeunes de la capitale qui ramassent le sable drainé par les eaux de pluie, aux abords des voies non bitumées, (...) - On murmure

Sidwaya

Ses derniers articles: Mise en place du Sénat : le président du Faso rencontre l'Eglise protestante  Rwanda : au moins un mort dans une attaque  Egypte : le procès de Moubarak ajourné au 19 octobre